JFHOD

P22 - Défaut d'expression des gènes inhibiteurs des protéases et altération de la matrice extracellulaire au cours du syndrome de l'intestin irritable

Piche Thierry, Boyer Julien, Pishvaie Dorsa, Ouvrier Delphine, Vivinus Marie Hélène, Tulic Merci

Introduction

Une augmentation de l'activité protéasique fécale et de la perméabilité paracellulaire a été a été mise en évidence au cours du syndrome de l'intestin irritable (SII). L'origine des altérations de l'activité protéasique est mal connue. Le rôle d'un défaut d'expression du gène des inhibiteurs des protéases (serpines) n'a jamais été envisagé. De même les altérations des protéines de la matrice extracellulaires ne sont pas connues. Les buts étaients de mesurer l'expression de l'ARNm des serpines et déterminer le niveau d'altération des protéases de la matrice extracellulaire au cours du SII.

Patients et Méthodes

22 malades SII (8 SII-C, 6 SII-D, 8 SII-A) et 14 sujets sains ont été inclus prospectivement (Mars 2014, Décembre 2014) à l'occasion d'une coloscopie. Dix biopsies étaient prélevées dans le côlon droit pour cultiver du surnageant, mesurer l'expression de l'ARMm de gènes des serpines, des protéines des jonctions serrées (ZO-1, Occludine), et la perméabilité paracellulaire en chambre de Ussing. L'expression des protéases de la matrice (Cathepsines A,B,C,E, ADAM 9, MMP 9 et 12) étaient évaluées dans le surnageant de culture des biopsies.

Résultats

La perméabilité paracellulaire était significativement plus élevée dans le SII que chez les sujets sains avec une baisse de l'expression des protéines de jonctions. L'activité protéasique globale était plus élevée dans le SII que chez les témoins. L'expression de l'ARNm des serpines E1 était significativement plus basse dans le SII que chez les témoins (-60%). La sécrétion de cathepsines, MMP 9, 12 et ADAM 9 était significativement plus basse chez les malades que les sujets sains. Ces altérations étaient plus marquées chez les malades avec diarrhée prédominante.

Conclusion

Des altérations de l'intégrité épithéliales existent au cours du SII. Nous montrons pour la première fois qu'un défaut d'expression de l'ARNm des gènes des inhibiteurs des protéases pourrait expliquer l'augmentation de l'expression de certaines protéases au cours du SII. En revanche d'autres protéases comme, celles de la matrice extracellulaire, sont réduites au cours du SII, en particulier chez les malades avec diarrhée prédominante. Ce travail complète la connaissance physiopathologique des altérations de l'intégrité épithéliale au cours du SII.