JFHOD

P97 - Le polymorphisme génétique de la manganèse superoxide dismutase (SOD) dans l’hépatite alcoolique aiguë sévère

Nguyen-Khac Eric, Lloyd Virginie, Buttolo Romain, Naassila Mickael, Houchi Hakim

Introduction


Le stress oxydatif joue un rôle essentiel dans la physiopathologie de l'hépatite alcoolique aigue (HAA). La manganese superoxide dismutase (MnSOD) est une enzyme anti-oxydante mitochondriale primordiale. Son activité est cependant diminuée au cours de l'HAA. Le polymorphisme rs4880 C>T du gène SOD2 codant la MnSOD est associé à une baisse de l'activité de l'enzyme. Le but de notre travail est de déterminer la distribution génotypique du polymorphisme rs4880 C>T du gène SOD2 dans l'hépatite alcoolique aigue.

Patients et Méthodes


Le génotypage rs4880 C>T du gène SOD2 était réalisé par PCR avec la technologie Taqman (LifeTechnologies, Applied Biosystems, ref : C_8709053_10) dans une population de 201 individus, dont 71 HAA, 67 cirrhotiques alcooliques sans HAA et 63 témoins sains appariés sur l'âge et le sexe. Les données cliniques, biologiques et les scores pronostiques (Child, MELD, Maddrey) étaient déterminés dans les groupes HAA et Cirrhose sans HAA. Le modèle de Lille (seuil à 0,56) a été calculé à J7 dans le groupe HAA. La survie était évaluée à 6 mois.

Résultats


Les patients du groupe cirrhose étaient âgés de 57±0,2 ans, avaient un score de Child à 7,6±0,1 et un score de MELD à 12,5±1,2. Comparativement au groupe cirrhose, les principales données des patients du groupe HAA statistiquement différentes étaient l'âge (54±1 ans ; p = 0.005), le score de Child (11,7±0,3 ; p<0,001) et le score de MELD (24,2±0,9 ; p<0,001). Le score de Maddrey était à 57,8±2,6 dans le groupe HAA.
La distribution génotypique du rs4880 respectait l'équilibre d'Hardy-Weimberg dans nos trois populations (p>0.847). La fréquence de l'allèle ancestral C n'était pas significativement différente entre les groupes HAA et Cirrhose (respectivement, 42.2% et 38,9% ; p = 0.80). La répartition des génotypes C/C, C/T et T/T n'était pas différente dans le groupe HAA comparée au groupe cirrhose (p = 0,50). Parmi le groupe HAA ; les scores de Child, MELD et Maddrey étaient comparables selon les génotypes (p = 0,19 ; p = 0,09 ; p = 0,35 respectivement). Il n'existait pas de différence dans la répartition des génotypes concernant la réponse au traitement selon le score de Lille à 0,56 (p = 0,52) ou la survie à 6 mois (p = 0,63).

Discussion

Conclusion


Dans cette étude, le polymorphisme rs4880 du gène SOD2 codant la manganese superoxide dismutase ne semble pas associé à la survenue d'une hépatite alcoolique aigue. Il n'est pas retrouvé d'association entre le génotype et le pronostic de l'hépatite alcoolique aigue selon le modèle de Lille à 0,56 et la survie à 6 mois.

Remerciements, financements, autres

Groupe PicHAAr (Picardie Hépatite Alcoolique Aigue Sévère)
Projet financé par le Conseil Régional de Picardie.