JFHOD

P6 - L'endomicroscopie capsulaire fibrée, un nouvel outil pour l'exploration de la muqueuse duodénale

Queneherve Lucille, Dong Jing, Gora Michalina, Nishioka Norman, Fasano Alessio, Grant Catriona, Coron Emmanuel, Tearney Guillermo

Introduction

Le suivi de la maladie cœliaque, notamment la réponse au régime sans gluten, nécessite des examens endoscopiques répétés qui sont généralement mal acceptés par les patients. Il est donc nécessaire de développer des outils mini-invasifs. L'endomicroscopie capsulaire (ECF) intègre une technique optique dérivée de la tomographie par cohérence optique à une capsule endoscopique et permet d'acquérir des images tissulaires du tube digestif chez des patients non sédatés. L'objectif de cette étude pilote monocentrique était de déterminer la faisabilité de l'exploration par ECF du duodénum chez des volontaires sains.

Patients et méthodes

Des volontaires présumés sains ont été recrutés dans le cadre d'un protocole validé par le comité d'éthique local. Le système était composé d'une capsule reliée à un système optique émetteur par un câble flexible qui transmet le rayon laser et permet de contrôler sa position. Le système optique fournit une résolution axiale de 10 microns, et une résolution latérale de 35 microns en coupe 2D. L'ECF réalise des coupes transversales du duodénum à raison de 20 images par secondes au minimum ce qui permet une reconstruction 3D de toute la longueur de l'organe scanné. La procédure était la suivante : après recueil du consentement, le sujet avalait la capsule dont le cathéter était maintenu par l'opérateur, puis le laser était activé sur la console afin de débuter l'acquisition. La capsule progressait par péristaltisme le long du tractus digestif, ou à l'aide de changements de position du sujet. L'aspect de la paroi digestive était évalué en temps réel sur la console du système optique. Le contrôle exercé sur la capsule par le cathéter permettait de réaliser plusieurs passages avant de retirer la capsule.

Résultats

Huit volontaires sains ont été inclus. Le taux de succès de la déglutition de la capsule était de 100%. La capsule n'a pas atteint le duodénum dans un cas. Le temps moyen d'examen était de 121±34 min. Le duodénum était atteint en 55+/-30 min. La tolérance était excellente, 100% des sujets déclarant qu'ils recommanderaient la capsule plutôt que l'endoscopie si elle était disponible. L'examen du duodénum chez des volontaires sains a permis de montrer les villosités duodénales (Figure 1). En outre, l'ECF a permis dans tous les cas de réaliser des coupes tissulaires à tous les niveaux du tube digestif haut.

Conclusion

Cette étude pilote confirme la bonne tolérance et la faisabilité de l'endomicroscopie capsulaire fibrée pour l'exploration de la muqueuse duodénale. Une analyse automatisée de la taille et de la forme des villosités, de l'épaisseur de la muqueuse et de la sous-muqueuse, chez des volontaires sains et des patients est nécessaire afin de confirmer l'intérêt de cette technologie. Par ailleurs la durée de l'examen pourrait être réduite par l'utilisation de prokinetiques.

Remerciements, financements, autres

L Quénéhervé remercie le DHU2020 du CHU de Nantes et la fondation SantéDige pour leur financement.