JFHOD

P24 - Ligature des varices oesophagiennes dans la prévention secondaire des hémorragies variqueuses : résultat du suivi à long terme

Ghribi Inès

Introduction

Les hémorragies de l'hypertension portale sont des complications fréquentes et graves de la cirrhose. Leur pronostic a été amélioré par un ensemble de mesures simples à mettre en œuvre, dont la ligature endoscopique des varices œsophagiennes (LEVO) qui constitue un moyen de prévention primaire et secondaire des hémorragies variqueuses. L'évolution à long terme des patients après la ligature a été mal définie. Le but de cette étude était d'évaluer le risque de récidive de VO et d'hémorragie variqueuse (HV) après une 1ère LEVO.

Matériels et méthodes

Il s'agit d'une étude rétrospective, étalée sur 4 ans entre Janvier 2011 et Mars 2016. Tous les patients adultes présentant une cirrhose, sous protocole de ligature pour prévention primaire ou secondaire d'HV, et qui ont été suivis pendant au moins 24 mois, ont été inclus dans l'étude.

Résultats

Durant la période d'étude 78 patients ont été inclus. L'âge moyen était de 58.05 ans [31ans- 89ans] avec un sexe ratio H/F de 1.43. La cirrhose était post virale dans 43.59% des cas (N=34) [post virale B dans 20 cas, post virale C dans 12 cas et par coinfection BC dans 2 cas] et d'étiologie inconnue (indéterminée ou non encore déterminée) dans 41.02 % des cas (N = 32). Les patients étaient classés Child-Pugh A dans 23.07% des cas, B dans 38.46% des cas et C dans 38.46% des cas. 6 Patients avaient un carcinome hépatocellulaire (7.7%) et 11 patients une thrombose porte (14.1%). L'HV inaugurait la cirrhose dans 40 cas (51.28%).38 patients (48.71%) étaient sous bétabloquants au moment de l'épisode hémorragique. Un saignement actif à l'endoscopie a été observé chez 8 patients (10.25%).A la phase aigüe, un traitement pharmacologique associant vasopresseur (octréotide) et une prophylaxie antibiotique (C3G ou fluoroquinolone) ont été institués dans tous les cas. Les varices œsophagiennes (VO) étaient de grade I (2.56%), de grade II (64.10%) et de grade III (33.34%). L'éradication des varices a été obtenue dans 94.87 % des cas. Le délai d'éradication des VO était de 8.23 mois. Le taux de récidive de VO était de 58.97% (46 cas), avec un délai moyen de 7,2 mois. L'HD récidivait dans 35.89% des cas. Une gastroraphie d'hypertension portale (48 cas) avant et après l'éradication des varices était respectivement de 70.83%(N =34) et 29.17% (N = 14). La présence de varices gastriques (22cas) avant et après éradication était respectivement de 27.27% (N =6) et 72.72% (N =16). Le taux de mortalité à 6 semaines était de 7.69%. Le score de MELD >20 et la présence d'ascite étaient associés à une récidive de VO (respectivement p=0.008 et p = 0,05).

Conclusion

Dans notre étude la ligature des varices œsophagiennes était associée à un taux élevé de récidive variqueuse et de saignement. Ceci dépendait essentiellement de la sévérité de la cirrhose.