JFHOD

P5 - Prévalence des maladies auto-immunes chez les malades cœliaques : à propos d’une série tunisienne

Ben Mansour Imed, Akkari Imen, Ahlem Souguir, Zayene A, Hanen Jaziri, Mehdi Ksiaa, Aida Ben Slama, Braham A, Salem Ajmi, Jmaa A

Introduction

La maladie cœliaque (MCA) est une entéropathie chronique auto-immune survenant chez des sujets génétiquement prédisposés. La survenue de pathologies auto-immunes associées est dix fois plus fréquente.

Le but de ce travail est de rapporter la prévalence des maladies auto-immunes.

Patients et Méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective colligeant tous les cas de maladies cœliaque de l’adulte associées à une maladie auto-immune, diagnostiqués dans le service de Gastroentérologie de l’hôpital Sahloul de sousse, durant la période allant de Janvier 2000 au décembre 2012.

Résultats

Parmi 78 patients suivis pour MCA, 16 patients présentaient une maladie auto-immune associée soit 20,5% des cas. Il s’agissait de 11 femmes et 5 hommes, l’âge moyen était de 34 ans (extrêmes 26-54ans). Le diagnostic de la MCA reposait sur la sérologie et l’étude histologique des biopsies duodénales. Le diagnostic des maladies auto-immunes associées, précédait celui de la MCA dans 9 cas (56,25%) et lui succédait dans 7 cas (43,75%). Il s’agissait d’un diabète de type I dans 7 cas (43,75%), une hypothyroïdie dans 4 cas (25% ), une maladie dermatologique auto-immune à type de vitiligo dans 2 cas(12,5%),  et de dermatite herpétiforme dans 1 cas(6,25%) et une maladie hépatique auto-immune à type  d’hépatite auto-immune de type I et de cirrhose biliaire primitive dans 1 cas chacune (1,3%). Ces maladies auto immunes n’avaient pas d’impact sur l’évolution de la MCA et étaient stabilisées sous traitement spécifique.

Conclusion

La maladie cœliaque est souvent associée à des maladies auto immunes. Ces maladies doivent être recherchées systématiquement afin d’éviter aux malades tout retard diagnostique et thérapeutique.