JFHOD

CO2 - Suivi à long terme de la résection endoscopique de la dysplasie de haut grade/adénocarcinome superficiel sur endobrachyoesophage

Caillol Fabrice, Bories Erwan, Autret Aurelie, Pesenti Christian, Poizat Flora, Loeve Clio, Ratone Jean-Philippe, Guiramand Jerome, Delpero Jean Robert, Giovannini Marc

Introduction

La résection endoscopique (RE) est considéré comme le traitement de première intention des lésions en dysplasie de haut grade (DHG) ou adénocarcinome superficiel (ADKs) développé sur endobrachyoesophage (EBO). Peu de données existent encore sur le suivi à long terme.
Le but de cette étude rétrospective était d'évaluer la récidive et la survie à long terme des patients avec une RE carcinologiquement curative et de déterminer les éventuels facteurs de récidive.

Patients et Méthodes

De mars 2000 à juillet 2010 les RE oesophagiennes étaient notées manuellement et retranscrites sous la forme d'une base de données. Les patients ayant eu une résection carcinologiquement satisfaisante avec de la DHG/ADKs sur les biopsies ou la pièce de résection ont été inclus. Une analyse rétrospective a ensuite été réalisée sur la base du dossier patient informatisé. Une mise à jour de ces dossiers a été faite en 2014. Les perdus de vues ont été exclus. Le début du suivi était déterminé par la dernière endoscopie thérapeutique. Le suivi pouvait être assuré dans notre centre ou par les gastroentérologues des patients. La fin du suivi était soit la date de récidive, soit en l'absence de récidive, le décès ou la date du dernier contrôle par FOGD. Une récidive était définie par l'apparition histologique de DHG/ADK.

Résultats

64 patients comportant de la DHG/ADKs sur les biopsies ou sur la pièce opératoire ont eu une RE ; 4 patients ont été perdus de vue. Au total 60 patients (53 hommes, âge moyen = 65 ans) ont été inclus dans l'étude. La RE était par définition considéré comme carcinologiquement thérapeutique avec éradication complète de la DHG/ADKs. L'éradication des résidus d'EBO n' a pas été systématique et donc l'EBO périphérique na pas été éradiqué chez tous les patients. L'éradication de l'EBO était complète pour 29 patients (48%).
19% de complications immédiates toutes traitées endoscopiquement. Le taux de sténose était de 6%.

Suivi
le suivi moyen était de 70,5 mois en l'absence de récidive ou de décès.
La survie à 60 mois était de 91%.
Un patient est décédé en rapport avec sa récidive. Le risque cumulé de récidive à 36 mois est de 19% et reste stable jusqu'à 60 mois de suivi. L'éradication complète de l'EBO périphérique était un facteur de non récidive (p = 0,019). L'histologie pré ou post RE n'influençait pas la récidive.
.

Conclusion

Le suivi à long terme du traitement par RE de la DHG/ADKs sur EBO est satisfaisant. Un traitement complet de l'EBO périphérique lors de la prise en charge est un critère de non récidive. Un suivi attentif doit être effectué jusqu'à 36 mois.