Risque de cancer d’intervalle après test immunologique
SNFGE SNFGE
 
Domaine concerné :
Prévention
Degré d’innovation :
Important
Avancement :
Validé
Impact patient :
Impact soin :
Important
Intérêt :
arrivée dans la pratique :
Immédiat
 
 
rédacteur :
Docteur Patrice PIENKOWSKI
enthousiasme :
 
 
04/09/2017
 
  Sujet :  
 
  Risque de cancer d’intervalle après test immunologique  
 
 

Le test immunologique s’est progressivement imposé dans de nombreux pays comme l’outil privilégié du dépistage organisé du cancer colorectal (CCR) parmi la population à risque moyen. Ses performances sont connues, bien supérieures à celles de l’ancien test au guaiac. L’article aborde ici la problématique des CCR d’intervalle (CCRi) après FIT, c’est à dire celui des tests faux négatifs (CCR détectés par coloscopie après un FIT négatif et avant la date recommandée du suivant) 

Le travail porte sur les données de l’étude pilote mené aux Pays-Bas entre 2006 et 2014, avant la mise en place du dépistage populationnel. Les principaux résultats en avaient été présentés en communication orale à l’UEGW 2016 au cours d’une session consacrée au dépistage du CCR. Sur les 27.000 individus sollicités le taux de participation (à au moins 1 test) est de 69% et le taux de positivité global sur les 4 cycles est de 16%. Le seuil choisi pour la positivité du test est de 10µgHb/g de selle. Après 4 cycles de dépistage, les données de la cohorte sont comparées à celles du registre national des cancer.

Le taux de CCRi après 3 cycles complets de FIT est de 23%. Les auteurs concluent que la sensibilité du FIT est de 77%. Parmi les FIT « faussement négatifs », la concentration en Hb est indétectable chez 44% des patients ; elle varie chez les autres entre 1.8 et 9.9µgHb/g. Parmi les patients ayant un CCR détecté après FIT positif, la concentration en Hb est faible (< 47µgHb/g) dans un tiers des cas.

 

 
 
Commentaires
 
 

Le taux de cancer d’intervalle est considéré comme un marqueur de qualité d’un programme de dépistage organisé et indicateur de sensibilité ; il est malgré tout rarement mis en avant comme tel. Le taux de CCRi avec le test Hemoccult™ était dans les séries initiales (Nottingham, Danemark) de l’ordre de 50%, ce qui veut dire qu’un cancer sur deux échappait au dépistage. Manifestement le test immunologique fait nettement mieux mais le « risque » de CCRi persiste. Il est même estimé à 51% dans une étude écossaise utilisant un seuil de détection de 80µgHb/g (1) et 31% dans une publication italienne avec un seuil de 20µgHb/g sur 2 cycles (2). 

Les Pays-Bas ont mis en place leur dépistage organisé national dès 2014 ; les résultats initiaux ayant dépassé les prévisions (notamment le taux de participation à 73% dès 2015), le seuil de positivité a été revu à la baisse (de 15 à 47 µgHb/g) avec comme conséquence une diminution du taux de positivité (de 7.8 à 6.3%), du taux de détection d’adénomes avancés de 33.4 à 19.5% et au final une diminution de 23% du taux de détection des CCR (3). 

Le choix du seuil de positivité du FIT est donc crucial à bien des égards ! Outre la diminution du taux de positivité et du taux de détection lésionnel, toute élévation de ce seuil réduit la sensibilité et majore le risque de cancer d’intervalle (dont le pronostic est moins bon). Ce choix est éminemment politique; il dépend pour une large part des objectifs recherchés et des ressources disponibles : « économiser » des coloscopies ou dépister davantage de lésions avancées ? Là est le débat …

(1) Digby et al. J Med Screen 2016;23 :130-4
(2) Zorzi M et al. Gut 2011;60 :944-9
(3) Toes-Zoutendijk et al. Gastroenterology 201 ;152 :767-75

 
 
  Références :  
 
Titre :   Risque de cancer d’intervalle après test immunologique
Titre original :   Interval colorectal cancer incidence among subjects undergoing multiple rounds of fecal immunological testing
Auteurs :   Van der Vlugt M, Grobbee EJ et al.
Source :   Article
Revue :   Gastroenterology
Références biblio. :   2017;153 :439-47
 
     
     
  GastroScoop est un service de la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie www.snfge.org