Actualités

Retour à la liste
21/09/2020

Décès du Professeur Paul RUTGEERTS

Le Professeur Paul Rutgeerts est brutalement décédé le 12 septembre dernier. Il n’est pas un hépato-gastroentérologue qui ne connaisse son nom. C’est dire l’importance majeure de ses travaux et découvertes dans le champ de notre spécialité pour un médecin qui a consacré toute sa vie aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

La disparition d’un très grand gastroentérologue

Paul Rutgeerts était professeur de gastroentérologie à l’Université de Leuven en Belgique. Né en 1948, il fut le disciple d’une grande école de gastroentérologues spécialisés dans le domaine de la pathologie fonctionnelle. Très rapidement il s’est tourné vers les MICI et a compris l’importance de l’endoscopie dans ces maladies à une époque où les endoscopes étaient bien moins performants qu’aujourd’hui et où les moyens thérapeutiques se limitaient aux salicylés et aux corticoïdes. Il fut l’un des tous premiers à avoir l’intuition qu’il fallait aller au-delà du seul soulagement des symptômes et faire cicatriser les lésions endoscopiques de la maladie de Crohn. Cela semble aujourd’hui une évidence à tous, alors que cette approche n’a été incorporée que depuis une dizaine d’année en routine.

C’est d’ailleurs parce qu’il a vu pour la première fois des lésions endoscopiques de maladie de Crohn cicatriser qu’il a compris dès le milieu des années 90 que l’infliximab serait une révolution thérapeutique pour les malades. Le Pr Rutgeerts a ensuite fait de Leuven le centre pionnier en Europe dans le domaine publiant de très nombreuses données. Il a formé des gastroentérologues du monde entier au maniement des anti-TNF. Ses séminaires animés sur la base de cas cliniques didactiques furent pour beaucoup de jeunes MICIstes français une expérience inoubliable.

Les travaux du Pr Rutgeerts sur la pathogénie de la maladie de Crohn et tout particulièrement sur la récidive postopératoire furent également considérables. Le score endoscopique de récidive opératoire auquel il a laissé son nom en 1990 est aujourd’hui un standard de prise en charge appliqué partout.

Le Pr Paul Rutgeerts était un flamand francophone et francophile qui fut un compagnon de route du GETAID. La SNFGE tient à saluer ce gastroentérologue visionnaire qui avec travail, rigueur scientifique et élégance a révolutionné la compréhension des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.