Actualités

Retour à la liste
06/05/2019

Généralisation du don-saignée pour les patients atteints d’hémochromatose génétique

L’expérimentation de don-saignée mise en place en Île-de-France en janvier 2017 permettant aux patients atteints d’hémochromatose génétique de bénéficier dans les centres EFS de saignées valorisées en dons de sang a été un succès que la Ministre de la santé, associée à l’Etablissement français du sang, au Centre de transfusion sanguine des armées et aux associations de patients, a souhaité inscrire dans la durée et étendre à tout le territoire.

Dans ce sens, l’arrêté du 18 décembre 2018 prolonge dans un premier temps cette expérimentation pendant une durée de 2 mois puis pérennise le dispositif à compter du 1er mars 2019 sur l’ensemble de la France.

Ainsi, le don-saignée pourra être réalisé :

- dans les sites fixes de collecte de sang de l’EFS et du CTSA (le don ne pourra pas se dérouler lors d’une collecte mobile : camion, tente, salle des fêtes, entreprise, lycée, université…) ;

- sur présentation d’une prescription médicale en cours de validité ;

- dans le respect des critères de sélection des donneurs.

En cas d’incompatibilité avec l’une de ces conditions, le patient pourra éventuellement et à titre exceptionnel, faire un don non thérapeutique destiné à l’enseignement, la recherche ou à l’usage des laboratoires. Le personnel de l’EFS sera formé à l’accueil de ces candidats au don afin de faciliter leur don-saignée.

Pour la bonne application et l’effectivité de ce dispositif, le document informatif ci-joint pourra être transmis aux patients et professionnels de santé.

o Ainsi les principales contre-indications au don sont clairement répertoriées dans l’objectif d’informer au mieux les patients sur les critères de sélection des donneurs ;

o Les patients sont également informés de la nécessité d’avoir déjà réalisé 5 premières saignées dans une structure de soins (afin d’apprécier leur tolérance) ;

o Les médecins prescripteurs sont pour leur part informés des volumes prélevés dans le cadre du don de sang afin d’adapter leur prescription de saignées (420 ml, 450 ml ou 480 ml).

Le suivi clinique et biologique du patient atteint d’hémochromatose génétique restera assuré par le prescripteur.