JFHOD

CO0 - Abcès aseptiques dans la maladie de Crohn

Cezard Jean Pierre, Gargouri L, Martinez Vinson C, Viala J, Bellaiche M, Hugot JP, Cezard JP
Introduction

Les abcès hépatiques/spléniques sont une complication rare de la maladie de Crohn (MC). Le diagnostic est souvent retardé puisque la présentation clinique et biologique peut simuler une poussée de la MC. Nous rapportons les cas de 2 enfants atteints de MC dont l'évolution a été marquée par la présence d'abcès hépatiques ou spléniques.
 

Observation

Un adolescent de 15 ans est hospitalisé en février 2006 dans un tableau d'altération de l'état général évoluant depuis 3 mois, diarrhées sanglantes fébriles et syndrome inflammatoire. Les données endoscopiques (iléite associée à une pancolite sans atteinte rectale) et anatomopathologique (présence de granulome épithélioïde et gigantocellulaire au niveau gastrique et colique) ont permis de poser le diagnostic de MC après avoir éliminé l'hypothèse d'une sarcoidose, d'une tuberculose digestive ou d'une granulomatose septique. Par ailleurs l'échographie abdominale mettait en évidence une dizaine de formations kystiques intrahépatiques. La ponction hépatique échoguidée recueillait un liquide séreux aseptique et l'enquête infectieuse exhaustive était négative. La prise en charge a consisté en une nutrition entérale, une antibiothérapie associant ciprofloxacine et métronidazole pendant 6 mois et à une corticothérapie démarrée 2 mois après le début de l'antibiothérapie avec une décroissance progressive et un relai par azathioprine. A 7 mois cet adolescent est actuellement asymptomatique, sans syndrome inflammatoire, les abcès hépatiques ont régressé. Une adolescente âgée de 17 ans suivie pour une MC iléocaecale, traitée par azathioprine est hospitalisée en septembre 2005 dans un tableau de douleurs abdominales et de l'épaule gauche avec un syndrome inflammatoire marqué. Une échographie puis un scanner abdominal ont montré la présence de plusieurs abcès intraspléniques associés à une thrombose portale et de la veine rénale. La fistulisation de ces abcès dans la plèvre gauche a conduit au drainage sous thoracoscopie de plus de 1 litre d'un liquide purulent avec la présence de Bacille gram négatif au direct (cultures stériles). Les abcès ont régressé sous antibiothérapie (ciprofloxacine, métronidazole) et corticothérapie.
 

Discussion

L'étiologie du développement des abcès hépatiques demeure inconnue : les abcès à pyogènes sont souvent secondaires à une diffusion hématogène à partir de l'intestin ou secondaire à une fistule entéro-hépatique. Des abcès aseptiques ont même été considérés comme une authentique manifestation inflammatoire extra-intestinale de la MC.
 

Conclusion

Les abcès hépatiques/spléniques constituent une complication rare de la MC, de diagnostic retardé. Les abcès à pyogènes sont souvent secondaires à une diffusion hématogène à partir de l'intestin, les abcès aseptiques constituent une manifestation inflammatoire extra-intestinale.