JFHOD

P.471 - Acceptation d'un questionnaire en ligne pour l'estimation de la fréquence, de la consistance des selles, et de l'intensité des signes digestifs chez les patients souffrant de troubles fonctionnels intestinaux

M. Bouchoucha, C. Houdeville, G. Airinei, J.J. Raynaud, J.M. Sabaté, R. Benamouzig

Introduction

Les questionnaires électroniques sont fréquemment utilisés pour l'évaluation de la fréquence des selles dans les études cliniques et surtout pharmacologiques. Cependant, ces questionnaires électroniques peuvent parfois être difficiles à utiliser. Nous avons développé un questionnaire en ligne (https://bit.ly/2zxwZ7u ), visuel, simple, pour le recueil de la fréquence des selles et l'intensité des signes cardinaux des troubles fonctionnels intestinaux (TFI). Ce site est accessible aussi bien depuis un ordinateur que depuis un téléphone mobile.

Le but de cette étude préliminaire est de préciser les facteurs démographiques ou cliniques associés à la bonne acceptation de ce type de questionnaire

Patients et Methodes

Nous avons inclus 64 patients consécutifs, 69 % de femmes, âgés de 50±13 ans, indice de masse corporelle (IMC) 27.3±7.5 kg/m² consultant pour prise en charge de TFI. Ces patients ont tous rempli un questionnaire papier de Rome III, incluant la consistance des selles (Bristol Stool Form) et un questionnaire sur l'intensité des signes cardinaux des TFI (constipation, diarrhée, ballonnement, douleur abdominale) au cours de la semaine écoulée. Ces patients recevaient par courrier papier et par mail un lien vers un site internet destiné au recueil de la fréquence et la consistance selon l'échelle de Bristol des selles (à remplir lors de chaque selle) et l'intensité des signes cardinaux des TFI (à remplir quotidiennement). Une démonstration du questionnaire était proposée à tous les patients

Pour l'acceptation du questionnaire, l'analyse statistique utilisait un test d'ANOVA et pour la comparaison de la comparaison de la consistance des selles et de l'intensité des symptômes un test de corrélation de Spearman. 

Résultats

Trois patients ne possédant pas de connexion internet n'ont pas pu participer à l'étude. Sur les 61 patients restant, le phénotype était SII-constipation (24%), SII-non spécifique (23%), constipation fonctionnelle (23%), douleur abdominale (15%), troubles non spécifiques (15%).

Nous aons enregistré 3815 réponses, le nombre de réponse par patient variait de 2 à 610 (71±110), pour un nombre de jours de recueil variant de 2 et 187 jours (38±47).

L'acceptation du questionnaire variait selon la question posée, plus forte pour la fréquence et la consistance des selles (79%) que pour le relevé quotidien de l'intensité des symptômes (20%). L'acceptation était indépendante du phénotype, et des données démographiques (âge, sexe, IMC), mais plus faible en cas de fréquence des selles importante (P<0.001).

En ce qui concerne les selles, la fréquence reportée était de 1.6±0.9 selles/jour et la consistance reportée de 4.1±1.2. Cette consistance était corrélée à la consistance rapportée sur le questionnaire de Rome (r=0.591 ; P<0.001), avec une assez faible variabilité (coefficient de variation=0.30).

En ce qui concerne l'intensité des symptômes, le report internet était plus fréquent en cas d'intensité importante des symptômes en cours de mesure et ce quel que soit le symptôme et quelle que soit la valeur reportée sur le questionnaire. La comparaison entre la valeur reportée sur le questionnaire et la valeur internet montrait une corrélation non significative pour la constipation (r=0.505 ; P=0.092) et la diarrhée (r=0.300 ; P=0.344), mais significative pour les ballonnements (r=0.657 ; P=0.020) et les douleurs abdominales (r=0.694 ; P=0.012).

Discussion

Conclusion

Cette étude montre que les questionnaires internet sont bien adaptés pour le relevé de la fréquence et la consistance des selles, mais mal adaptés au relevé quotidien de l'intensité des symptômes.

Remerciements