JFHOD

CO0 - Adénomatose hépatique (AH) : à propos de 23 cas examinés en 4 ans dans un Centre Hospitalo-Universitaire

Bumsel Franck, de Muret A, Jeannot E, Bourlier P, Scotto B, Ben Chellal Z, Zucman Rossi J, Bacq Y
Introduction

L'AH est une maladie rare définie par la présence de plusieurs adénomes hépatocellulaires dans un parenchyme hépatique sain. Des études récentes ont montré que certains adénomes hépatocellulaires étaient associés à des facteurs génétiques (mutations des gènes HNF1α et β-caténine) et que l'Hyperplasie Nodulaire Focale Télangiectasique (HNFT) était une forme particulière d'adénome hépatocellulaire se présentant fréquemment sous une forme multiple. Le but de ce travail est de rapporter notre expérience de l'AH et de préciser la place de ces HNFT multiples dans l'AH.
 

Patients et Méthodes

Vingt trois malades (21 femmes, 2 hommes), examinés consécutivement pour une AH entre novembre 2001 et décembre 2005 dans un même centre ont été inclus. Les malades atteints de glycogénose hépatique étaient exclus. Le diagnostic d'AH reposait sur l'examen anatomopathologique ou sur l'IRM hépatique en cas de forme familiale d'AH associée à une mutation germinale du gène HNF1α. Des mutations des gènes HNF1α et β-caténine ont été recherchées dans le foie de 13 malades.
 

Résultats

Parmi le 23 malades, 13 malades avaient une AH caractérisée par l'examen histologique et/ou une forme familiale associée à une mutation du gène HNF1α (2 hommes et 2 femmes), 5 malades avaient des HNFT multiples, et 5 malades avaient une forme intermédiaire. La maladie était révélée par des douleurs abdominales (9 cas dont 5 AH, 2 HNFT multiples, et 2 formes intermédiaires), un hématome intratumoral et/ou un hémopéritoine (7 cas d'AH) ou une cholestase (2 cas dont 1 HNFT multiple et 1 forme intermédiaire), ou découverte de manière fortuite (4 cas) ou à l'occasion d'un dépistage familial (2 cas d'AH). Un cas d'AH était révélé au cours de la grossesse par un hémopéritoine ayant entraîné le décès de la malade par choc hémorragique. Aucun cas de carcinome hépatocellulaire n'a été observé. Les tests hépatiques de routine étaient normaux en cas d'AH, et perturbés en cas d'HNFT multiple (5/5 cas) ou de forme intermédiaire (3/5 cas). Parmi les 13 malades ayant eu une analyse génétique dans le foie, des mutations bi-alléliques du gène HNF1α étaient observées chez 4 sur 6 malades atteints d'AH sporadique, chez aucune des 4 malades atteintes d'HNFT multiples, et chez une malade sur 3 atteintes d'une forme intermédiaire. Une mutation activatrice de la béta-caténine était observée chez une malade atteinte d'AH sans mutation HNF1α.
 

Conclusion

Cette étude confirme que les analyses de génétique moléculaire sont utiles pour faire le diagnostic d'AH. Elle suggère que parmi les malades atteints d'AH, les HNFT multiples pourraient constituer un sous-groupe associé à l'absence de forme familiale, à des tests hépatiques fréquemment perturbés, et un moindre risque hémorragique. Ces résultats s'ils sont confirmés par des études prospectives multicentriques pourront être utiles dans le diagnostic, la surveillance et le traitement des malades atteints d'AH.