JFHOD

P.107 - Analyse prospective de la carence en vitamine B12 et en acide folique dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

F. Er-Rabie, H. Koulali, S. Naji, W. Khannoussi, A. El Mekkaoui, I. Zahi, G. Kharrasse

Introduction

Les patients atteints de maladies  inflammatoires chroniques de l’intestin présentent fréquemment des carences vitaminiques. Le but de ce travail est d’évaluer le statut en folates et en vitamine B12 chez les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)  et la recherche des facteurs de risque associés à la carence vitaminique.

Patients et Methodes

Il s'agit d'une étude prospective incluant 255 patients atteinte de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin suivis au sein de notre formation sur une période de 54 mois allant de janvier 2015 au juin 2019. Les taux de vitamine  B12 et de folates plasmatiques ont été dosés par des méthodes immunologiques. Un déficit en vitamine B12 était défini par un taux < 180 pg/ml et un déficit en folates par une folatémie < 6 ng/ml. Les caractéristiques de la maladie ainsi que les traitements reçus et les antécédents de résection intestinale ont été étudiés

Résultats

 Deux cent cinquante-cinq de patients atteints de MICI  ont été inclus, 154 patients (60,3%) avaient une maladie de Crohn. 79 (30,9 %)  une rectocolite ulcéro-hémorragique. Et 22 (8,7%) avaient une colite indéterminée. L'âge moyen était de 37 ans [15-76] , avec un sexe ratio H/F de : 0,9 . 25,4% des patients étaient tabagiques .Le taux moyen de vitamine B12 était légèrement plus bas chez les patients  atteints de  maladie du Crohn  (416,29 +/- 438 ,21 pg /ml) par rapport aux patients atteints de la rectocolite hémorragique  (476 +/- 397 ,33 pg /ml).Le déficit en vitamine  B 12 était retrouvé chez  12  patients atteints du maladie de Crohn ( 7,7 %) dont  3 patients en eu une résection iléo-caecale , vs 7,5 %  de déficit en vitamine B12 chez les patients atteints d’une rectocolite hémorragique .En ce qui concerne le taux moyen de folates, il était  de 5,77 ng/ml +/- 3,58 chez les patients atteints de la rectocolite ulcéro-hémorragique et de  5,68 +/- 3 ,61 ng/ml chez les patients atteints de la maladie du Crohn .Le déficit en folates  était retrouvé chez 92 patients avec une maladie du Crohn  (59,7 %)  dont 73% ont une atteinte iléale , et chez 47 patient avec une rectocolite ulcéro-hémorragique (59,4 %). En analyse uni variée : la résection iléo-caecale ( p : 0.05) , et  un taux de CRP > 6 mg/L ( p :0.03)  se sont  les facteurs prédictifs de déficit en vitamine B 12 ,  par contre le sexe masculin ( p :0.005) et une maladie fistulisante (p :0.04) sont les facteurs liés au déficit en vitamine B9. 

Discussion

Conclusion

Une proportion significative de patients atteints de MICI souffre d'une carence en vitamine B12 et / ou en folate, ce qui suggère une surveillance régulière de ces vitamines. Les patients présentant un risque plus élevé de carence en vitamine B12 sont ceux présentant une résection iléale et une CRP > 6 mg/L et les patients présentant un risque accru de carence en folate sont ceux de sexe masculin avec une maladie fistulisante.

Remerciements