JFHOD

P0 - Apport de la tomodensitométrie abdominale pour le diagnostic d'appendicite aiguë aux urgences

Catheline Jean-Marc, Wind P, Tincani G, Perez M, Maissiat E, Hoang P, Bénichou J
Objectif

Evaluer l'apport de la tomodensitométrie abdominale (TDM) systématique pour le diagnostic d'appendicite aiguë dans un service d'urgences hospitalier.

Patients et Méthodes

Cent patients consécutifs vus aux urgences pour suspicion d'appendicite aiguë ont été prospectivement inclus dans une étude visant à comparer les performances diagnostiques du chirurgien de garde (CDG) et de la TDM en urgence. Le diagnostic d'appendicite aiguë par le CDG reposait sur l'examen clinique, la leucocytose, et la CRP. La TDM était faite sans injection, avec opacification du colon, et sans que le radiologue de garde (RDG) ne connaisse le diagnostic du CDG. Le critère de jugement était l'état histologique de l'appendice pour les patients opérés et le suivi pendant un an pour les patients non-opérés.

Résultats

Cinquante-six hommes et 44 femmes ont été inclus (âge moyen : 27 ans ; extrêmes : 18-72). Une appendicectomie a été réalisée chez 79 patients et une surveillance chez 21. Dans ce dernier groupe, la TDM a permis 9 fois (42,8 %) de faire un autre diagnostic (maladie de Crohn n = 2 ; sigmoïdites n = 2 ; cholécystite n = 1 ; salpingite n = 1 ; kyste de l'ovaire droit n = 1 ; adénolymphite mésentérique n = 1 ; lithiase urétérale n = 1). L'étude histologique des 79 appendices réséqués a mis en évidence un appendice pathologique 76 fois (96 %) et normal 3 fois (4 %). La sensibilité, la spécificité, la valeur prédictive positive et négative du CDG pour le diagnostic d'appendicite aiguë étaient respectivement de 89 %, 54 %, 86 %, et 61 %. La sensibilité, la spécificité, la valeur prédictive positive et négative du ; RDG étaient de 89 %, 96 %, 98 %, et 74 %. La concordance entre les diagnostics du CDG et du RDG était mauvaise (Kappa = 0,28 ; 95% IC = 0,08-0,0,48).

Discussion

La probabilité d'opérer un patient qui n'a pas d'appendicite aiguë est élevée avec le diagnostic chirurgical mais devient faible après TDM qui permet, en pluis, le diagnostic d'autres pathologies. La mauvaise concordance est en faveur de la complémentarité diagnostique du CDG et du RDG.

Conclusion

Nous préconisons la TDM systématique en urgence pour toute suspicion d'appendicite aiguë.