JFHOD

CO.132 - Apport de l’anastomose wirsungo-gastrique sous écho-endoscopie dans la prise en charge des dilatations symptomatiques du canal pancréatique principal : reste-t-il encore une place pour la chirurgie ?

A. Falque, M. Barthet, M. Gasmi, J.M. Gonzalez

Introduction

Chez les patients présentant une dilatation symptomatique du canal de pancréatique principal (CPP) avec echec ou impossibilté de cholangiopancréatographie endoscopique (CPRE) la prise en charge chirurgicale a longtemps été le seul traitement disponible. L’anastomose wirsungo gastrique sous échoendoscopie (WG-EUS) est  décrite comme une alternative peu invasive à la chirurgie de décompression canalaire.

Matériels et méthodes

Entre 2010 et 2018 nous avons analysé rétrospectivement notre expérience mono centrique. Vingt sept patients (âgés de  61.8 ans, d’extrêmes 36 à 85 ans) chez qui la WG-EUS était indiquée ont été inclus. L’objectif de notre étude était d’évaluer le succès technique définit par la mise en place d’une prothèse plastique entre  l’estomac et le CPP.  Les objectifs secondaires étaient d’évaluer le succès clinique, les complications, de définir un algorithme de prise en charge standardisé et d’évaluer leur qualité de vie grâce à questionnaire  de suivi standardisé.

Résultats

: Avec un suivi médian était de 34.2 mois [4-108],  notre taux de succès techniques était de 92.5%. Nous rapportons 21% de complications (4 crises de douleurs post opératoire immédiates et 2 pancréatites aigües œdémateuses bénignes). Aucun décès lié à la procédure n’a été rapporté. Le taux de succès clinique était de 88%, parmi eux la moitié a présenté une « régression complète », l’autre une « régression partielle ». Au cours du suivi, une amélioration de la qualité de vie a été rapportée chez 74% et aucun patient n’a nécessité d’intervention chirurgicale secondaire.

Discussion

Conclusion

A condition d’être réalisée en centre expert, la WG-EUS offre une alternative peu invasive, efficace et sûre au drainage chirurgical pancréatique chez les patients présentant une dilatation symptomatique du CPP avec échec ou impossibilité de CPRE. 

Remerciements