JFHOD

P.363 - Biopsie endobiliaire par voie percutanée pour suspicion d'obstruction tumorale endo-biliaire : analyse de l'efficacité et de la tolérance a partir de 14 cas

M. Lapeyre, M. Guivarch, H. Blasco-Perrin, J. Reyre, O. Rouquet, O. Croizet, J.P. Caucanas, E. Dupuis, P. Faure

Introduction

Le diagnostic étiologique d'une obstruction tumorale des voies biliaires est toujours difficile à établir . Nous avons étudié sur 14 patients, la faisabilité et les performances  d'une biopsie endobiliaire obtenue par voie percutanée sous guidage radiologique en utilisant une Pince à biopsie de diamètre 5,3 F.

Matériels et méthodes

Sur une période de 16 mois, nous avons réalisé 14 biopsies chez 14 patients (11 hommes et 3 femmes, âge moyen 69 ans), adressés pour ictère obstructif. La dilatation des voies biliaires était jugée importante dans 12 cas et modérée dans 2 cas. Un scanner préopératoire était systématiquement réalisé dans les 48 heures avant le geste pour choisir la voie d'abord et préciser le niveau de l'obstacle.  Le cathétérisme de la papille était impossible dans 10 cas en raison d'un montage chirugical (5 cas) ou pour   anatomie défavorable (diverticule 2 cas, sténose duodénale, 3 cas). Dans 4 cas , le drainage percutané a été réalisé en première intention. Nous avons effectué ces biopsies après ponction trans-hépatique échoguidée des voies biliaires. Pour chaque patient, 2 à 4 prélévements ont été effectués grâçe à une pince  Transluminal Biliary Biopsy Forceps  (COOK medical), de  5,3 F introduite à travers un introducteur de 7F.

La biopsie était réalisée  en regard du hile (7), dans une voie tronculaire intra-hépatique (1), dans le cholédoque proximal (2) et dans le cholédoque distal périampullaire (4).

Résultats

Pour chacun des   14 patients, le prélevement a été jugé exploitable par le pathologiste. Un faux-négatif a été enregistré et le diagnostic de cholangiocarcinome a été porté sur une biopsie hépatique percutanée réalisée 3 mois après la biopsie endobiliaire. 1 sténose anastomotique bénigne  a été suggérée par la présence d'un tissus fibreux et confirmée par l'absence d'évolution à 8 mois. 12 prélevements ont mis en évidence un tissus tumoral consistant en 7 cholangiocarcinomes, 5 adénocarcinomes pancréatiques, une métastase d'un adénocarcinome gastrique en récidive locale radiologique et une métastase d'un adénocarcinome rénal. Ces diagnostics ont également été confirmés par l'évolution clinique. Dans 12 cas, une endoprothèse métallique a été posée par voie percutanée au cours de la même procédure et dans  2 cas un drain bilaire interne-externe a été introduit temporairement dans l’attente du résultat histologique.

Aucun décès dans les 48 h et aucune complication grave n'ont  été enregistrés. Aucune   hémobilie ou déglobulisation post-opératoire (chute de  plus de 2 points d'hémoglobine)  n'ont été constatées.

Discussion

Conclusion

Dans une population à forte probabilité d'ictère obstructif par lésion tissulaire, la biopsie par voie endobiliaire après ponction trans-hépatique est une procédure à faible morbidité et forte rentabilité diagnostique. Elle présente un intérêt particulier dans les cas où le cathéterisme endoscopique est impossible ou  pour les sténoses intra hépatiques.

Remerciements