JFHOD

P.503 - Cicatrisation endoscopique chez les patients atteints de MICI sous ISS : résultat préliminaire d’une cohorte prospective

I. Akoch, N. Lahmidani, A. Lamine, M. Lahlali, H. Abid, M. Elyoussfi, D.A. Benajah, M. Elabkari, S.A. Ibrahimi

Introduction

La cicatrisation muqueuse est un objectif à obtenir au cours des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), que se soit la maladie de Crohn (MC) ou la rectocolite hémorragique (RCH).Cet objectif permet de modifier l’histoire naturelle des MICI en diminuant le nombre des poussées, le recours à un geste chirurgical et en obtenant une amélioration de la qualité de vie de nos patients.

Patients et Methodes

Il s’agit d’une étude prospective  à propos de 45 malades atteints d’une MICI, suivis dans notre formation. On a inclus les malades traités par azathioprine et / ou anti-TNF alpha, et qui ont bénéficié d’une endoscopie de contrôle au cours de leur suivi .L’objectif de cette étude étant d’évaluer le taux de cicatrisation endoscopique, définie par un score sous- mayo 0-1 pour la RCH et un CDEIS  à 3 ans inférieur à 3 pour la maladie de Crohn, et la récidive clinique.

Résultats

Notre étude a inclut 47 malades répondants aux critères, l’âge moyen était de 40.31 ans et des extrêmes âges allant de 20-67 ans, et un sexe ratio H/F= 1.13. La durée moyenne d’évolution de la maladie était de 47 mois. 26.6% malades (n=12) avaient une maladie de Crohn avec comme une localisation iléo-colique chez 4 patients (33.33%) et une localisation colique pure chez 8 cas (66.66%). Tous nos patients ont bénéficié d’une endoscopie initiale. Trois malades ont été opérés avant la prise des immunosuppresseurs. L’indication de l’azathioprine (AZA) seul était essentiellement une colite aigue grave après réponse à  la corticothérapie  chez 27 malades  (60%). L'AZA était prescrite en association avec des aminosalicylés (locaux et/ou per os) chez 7 (15.55%) patients. 17.02% (n=8) cas ont été mis sous combothérapie suite à non réponse à l’azathioprine.

Tous nos malades ont bénéficié d'une endoscopie de contrôle après un délai médian de 40 mois pour le traitement par l’azathioprine et de 36mois pour la combothérapie. La cicatrisation endoscopique  à 36 mois était  obtenue chez 31.91% sous AZA et 6.38 % sous combothérapie. Dans la maladie de Crohn la cicatrisation  a été obtenue chez  12.76% (n=6) et dans la RCH  chez 25.53% (n=12).  10.63% des patients avaient une rémission clinique et non endoscopique.

Discussion

Conclusion

L’obtention de la cicatrisation muqueuse endoscopique est devenue un nouvel objectif à atteindre, si bien que l’endoscopie y conserve un rôle crucial même si d’autres techniques d’imagerie endoscopique (vidéo-capsule) ou radiologique (entéro-IRM) se développent dans ces indications. Dans notre étude, l'objectif thérapeutique de cicatrisation muqueuse au cours d'un traitement par de l'Azathioprine ou anti TNF était possible chez presque le tiers de nos malades à 3 ans , un résultat modeste qu’il faudra certainement améliorer.

 

Remerciements