SNFGE SNFGE
 
Thématique :
- MICI
Originalité :
Intermédiaire
Solidité :
Très solide
Doit faire évoluer notre pratique :
Immédiatement
 
 
Nom du veilleur :
Docteur Patrick FAURE
Coup de coeur :
 
 
Gut
  2018/05  
 
  2018 May;67(5):818-826.  
  doi: 10.1136/gutjnl-2016-313071.  
 
  Clinical relevance of detecting anti-infliximab antibodies with a drug-tolerant assay: post hoc analysis of the TAXIT trial.  
 
  Van Stappen T, Vande Casteele N, Van Assche G, Ferrante M, Vermeire S, Gils A  
  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28450388  
 
 

Abstract

OBJECTIVE:

To evaluate the clinical relevance of antidrug antibodies (ADAs) measured using a drug-tolerant assay in a post hoc analysis of the Trough Concentration (TC) Adapted Infliximab Treatment (TAXIT) randomised controlled trial.

DESIGN:

ADA in serum samples (n=221) of 76 patients enrolled in TAXIT, who presented with an infliximab TC <3 µg/mL at screening, were reanalysed after optimisation and at the end of the study using a drug-tolerant ADA assay. Patients underwent dose escalation to achieve therapeutic TCs between 3 µg/mL and 7 µg/mL prior to randomisation. Patients were grouped into quartiles (Q1-4) according to ADA concentration at screening.

RESULTS:

Using a drug-tolerant assay, the immunogenicity detection rate increased from 21% (drug-sensitive assay) to 63% at screening, from 0% to 51% after optimisation and from 3% to 42% at the end of TAXIT. Patients in ADA Q4 required a higher cumulative infliximab dose (2390 (880-2998) mg) to achieve target TCs, resulting in a higher drug cost (€10 712 (4120-13 596)) compared with ADA-negative patients (€2060 (1648-3296)) and patients in ADA Q1/Q2 (€2060 (1648-4120)/€2060 (1751-3296), p<0.001). However, all but one patient belonging to ADA Q4 were also ADA-positive using a drug-sensitive assay.

CONCLUSIONS:

Upon dose intensification, low concentration ADAs, not detectable using a drug-sensitive assay, disappear in more than half of the patients over time and are clinically non-relevant. In contrast, high concentration ADAs which are typically also detected in a drug-sensitive assay, persist over time and necessitate a higher cumulative dose and drug cost. In the latter group, proactive drug switching may be more cost-efficient.

CLINICAL TRIALS REGISTER:

2011-002061-38; Post-results.

 

 
Question posée
 
Des anticorps anti-drogue (ADA) peuvent se développer chez jusqu'à 51% des patients traités par infliximab et sont associés à des réactions à la perfusion et à une perte de réponse. Les tests Drug-sensitive ne détectent pas l'ADA en présence de médicament et sous-estiment la formation d'ADA. Les tests Drug-tolerant ont donc été développés et augmentent nettement la détection de l'ADA; néanmoins leur pertinence clinique reste à démontrer. L’objectif de cette étude était d’évaluer la pertinence clinique des anticorps antidrogue (ADA) mesurés à l'aide d'un test drug-tolerant) dans une analyse post hoc de l'essai contrôlé randomisé TAXIT à partir de 221 sérums de 76 patients.
 
Question posée
 
En utilisant un test drug-tolerant, le taux de détection de l'immunogénicité est passé de 21% (test drug-sensitive) à 63% au screening, de 0% à 51% après optimisation et de 3% à 42% à la fin de TAXIT. Lors de l'intensification de la dose d’IFX, des ADA à faible concentration, non détectables au moyen d'un test drug-sensitive disparaissaient chez plus de la moitié des patients au fil du temps et sont sans conséquence clinique. Les ADA à faible concentration, non détectables dans un test drug-sensitive étaient cliniquement non pertinents. Une fois la dose optimisée, les patients avaient des taux similaires de rémission clinique, biologique et endoscopique après 1 an de traitement indépendamment du statut ADA dans un test drug-tolerant. En revanche, les ADA à forte concentration qui sont également détectés avec un test drug-sensitive persistaient avec le temps et nécessitaient une dose cumulée plus élevée d’IFX et donc un coût plus élevé du médicament. Dans ce dernier groupe, un changement proactif de classe médicamenteuse pourrait être plus rentable.
 
Commentaires

Malgré la détection d'un nombre accru d’ADA avec un test Drug-tolerant par rapport à un test Drug-sensitive, il n'y a aucun avantage clinique à utiliser un test Drug tolerant pour la prise en charge des patients traités par infliximab en rémission clinique stable.

Le passage proactif des patients à un autre médicament (classe) basé sur l'ADA (concentrations / positivité) peut conduire à un traitement plus rentable uniquement pour les patients ayant des ADA élevés, qui sont également détectables avec un test drug-sensitive.

 
www.snfge.org