JFHOD

CO.49 - Corrélation entre l’index Ki67 et l’avidité tumorale en TEP au 18FDG dans les tumeurs neuroendocrines pancréatiques : une analyse lésion par lésion

L. de Mestier, M. Armani, J. Cros, O. Hentic, V. Rebours, G. Cadiot, A. Sauvanet, A. Couvelard, R. Lebtahi, P. Ruszniewski

Introduction

L’index de prolifération KI67 et l’avidité tumorale en tomographie par émissions de positions (TEP) au 18fluoro-déoxyglucose (FDG) sont des facteurs pronostiques des tumeurs neuroendocrines pancréatiques (TNEP). Des études ont rapporté une corrélation entre eux, mais en comparant le Ki67 mesuré sur la lésion la plus facilement accessible lors du diagnostic initial, à la lésion la plus avide en TEP-FDG corps-entier réalisée lors du suivi. Or le Ki67 est influencé par l’hétérogénéité tumorale, liée à la technique de prélèvement, à une hétérogénéité intertumorale (entre les métastases, et/ou avec la tumeur primitive), à une hétérogénéité intratumorale et à des variations dans le temps. Notre objectif était d’évaluer la corrélation entre le Ki67 et l’intensité de fixation en TEP-FDG de manière précise à l’échelle lésionnelle.

Patients et Methodes

Cette étude a inclus tous les patients consécutifs opérés d’une TNEP (tumeur primitive et/ou métastase(s)), sans chimiothérapie néoadjuvante, dans un centre expert de 2012 à 2017, et ayant réalisé une TEP-FDG dans les 6 mois précédant la chirurgie. Pour chaque patient, une ou plusieurs lésion(s)-cible(s) ≥ 10 mm étai(en)t déterminée(s). Pour chaque lésion-cible, le Ki67 était mesuré de manière centralisée sur la pièce opératoire. Le grade pathologique (pG) était déterminé selon le Ki67 (pG1, <3%; pG2, 3%-20%; pG3, >20%). L’intensité de fixation de chaque lésion-cible était mesurée de manière centralisée sur la TEP-FDG préopératoire, exprimée selon le rapport de Standardized Uptake Value (SUV) maximale tumeur/foie (SUVmax T/F). Comme suggéré dans la littérature, le grade métabolique (mG) était déterminé selon le SUVmax T/F (mG1, ≤1, mG2, 1-2,3 and mG3 > 2,3). La discrimination des seuils de SUVmax T/F utilisés pour la classification du mG étaient vérifiés par courbe ROC. Nous avons étudié la corrélation entre le Ki67 et le SUVmax T/F, et entre le pG et le mG. L’hétérogénéité intertumorale était évaluée chez les patients ayant plusieurs lésions-cibles et était considérée significative si la discordance de Ki67 induisait un changement de pG.

Résultats

Vingt-cinq patients (64% d’hommes, âge médian 52 ans) étaient inclus, dont 13 étaient opérés d’une pancréatectomie, 2 d’une hépatectomie, et 10 des deux dans le même temps opératoire. La chirurgie était réalisée dans un délai médian de 2,4 mois (interquartile 25-75 [IQR] 1,1-3,7) suivant la TEP-FDG. Au total, 42 lésions-cibles étaient identifiées : 24 lésions pancréatiques, 16 lésions hépatiques et 2 lésions ganglionnaires. La taille médiane était 20 mm (IQR 15-30). Le Ki67 médian était 4,5% (IQR 1%-15%) et les lésions-cibles étaient classées pG1, pG2 ou pG3 dans respectivement 38%, 40% et 22% des cas.

Le Ki67 était corrélé au SUVmax T/F (r=0,66, p<0,001). Les valeurs de SUVmax T/F = 1 et 2,3 étaient les plus discriminantes pour les seuils mG1/mG2 (aire sous la courbe ROC=0,80) et mG2/mG3 (aire sous la courbe ROC=0,83). Le SUVmax T/F médian était de 0,77 (IQR: 0,62-1,48) pour les lésions pG1, 1,41 (IQR 0,97-2,03) pour les lésions pG2 et 2,98 (IQR 1,37-3,71) pour les lésions pG3 (p=0,001). A l’inverse, le Ki67 médian était de 1 (IQR 1-5) pour les lésions mG1, 4 (IQR 1-11) pour les lésions mG2 et 25 (IQR 14-45) pour les lésions mG3 (p=0,001).

Parmi les 11 patients ayant plusieurs lésions-cibles, 36,4% présentaient une hétérogénéité intertumorale significative.

Discussion

Conclusion

Il s’agit de la première étude démontrant une corrélation entre le Ki67 et l’avidité tumorale en TEP-FDG à l’échelle de la lésion. L’intensité de fixation en TEP-FDG pourrait prédire le pG des lésions de TNEP et est moins influencé par l’hétérogénéité tumorale. Ainsi, la TEP-FDG peut complémenter l’évaluation anatomo-pathologique de l’agressivité tumorale des TNEP et pourrait s’avérer pertinente pour guider la réalisation de biopsies et le choix des traitements à proposer.

Remerciements