JFHOD

P.257 - Corrélation entre l’intensité de l’infection à Helicobacter pylori et la sévérité de l’atrophie gastrique et de la métaplasie intestinale gastrique selon le système de Sydney

S. Doffou, C. Assi, H.Y. Kissi, H.G.D. Kouame, A.D. Bangoura, I. HAMIDINE, K.A. Attia

Introduction

La corrélation entre l’intensité de l’infection à Helicobacter pylori (Hp) et les lésions pré cancéreuses gastriques (atrophie gastrique (AG) et métaplasie intestinale gastrique (MIG)) est débattue. Le but de notre travail était d’évaluer la corrélation entre l’infection à Hp  et  l’AG et la MIG.

Patients et Methodes

Il s’agissait d’une étude prospective de 6 mois dans l’unité d’endoscopie du CHU de Yopougon. Durant cette période, 90 patients tirés au sort ont eu des biopsies gastriques lors d’une gastroscopie  à la recherche de gastrite chronique à Hp selon le système de Sydney. La corrélation entre l’intensité de Hp et, l’AG et la MIG a été déterminée.

Résultats

Cinquante-deux patients avaient une gastrite chronique à Hp (57,8%). L’âge moyen de ceux-ci était de 37,5±14,17 ans. L’épigastralgie était le principal motif de la gastroscopie (87,2%). Le sex ratio était à 0,79. L’infection à  Hp était diffuse dans 69,2% des cas (localisation à la fois antrale et fundique). La bactérie était uniquement retrouvée en antrale dans 23,1% des cas (n = 21),  en fundique dans 7,7% des cas (n = 7). L’AG était plus fréquente au niveau antral (76,9% (n = 40) vs 38,5% (n = 20)) que fundique. La MIG avait été visualisée qu’au niveau antral avec 2 cas (3,8%). Il existait de façon significative, une corrélation positive entre l’intensité de Hp avec celle de l’AG au niveau antral (r= + 0,76 P < 0,0001) et fundique (r = +0,64 ; P < 0,0001) ; même en cas de prise d’antibiotique  ou d’antisecrétoire au niveau antral (r = + 0,85 ; P < 0,001)  mais pas  au niveau fundique (r = + 0,39 ; P > 0,05). Cette corrélation était non significative en cas d’alcoolo-tabagisme (r = + 0,74 ; P>0,05). Il n’existait pas de corrélation entre l’intensité de l’infection gastrique à Hp et la MIG antrale (r=-0,01 ; P=0,929).

Discussion

Conclusion

Il existait une corrélation entre l’intensité de Hp avec l’atrophie gastrique mais pas avec la métaplasie intestinale gastrique.

Remerciements