JFHOD

P0 - Coût des traitements et bon usage des chimiothérapies des cancers colorectaux métastasés (CCRM). Etude rétrospective de données PMSI en monocentrique

Ducreux Michel, Schwarzinger M, Boige Valérie, Bastien S, Malka David, Zimmermann P, Clément S, Villing AL, Elias Dominique, Maillet S, Jan P, Davaze O
Introduction

Il devient de plus en plus important de définir et de valider la trajectoire des patients atteints de cancer digestif et traités par chimiothérapie (CT) et de valoriser la séquence de leur CT dans le cadre de la tarification à l’activité (T2A).

Matériels et Méthodes

Nous avons réalisé une analyse rétrospective portant sur tous les patients (pts) traités par CT pour un CCRM entre janvier 1999 et le premier semestre 2004). Au moins un des séjours devait comporter simultanément les codes suivants de la Classification Internationale des Maladies : cancer du côlon, cancer de la jonction recto-sigmoïdienne ou cancer du rectum et diagnostic de métastases. Les séjours ont été valorisés du point de vue de l’Assurance Maladie par le tarif 2004 des Groupes Homogènes de Séjours auxquels s’ajoutent le coût des molécules onéreuses et du transport.

Résultats

651 patients (pts) atteints de CCRM ont été traités pendant la période d’inclusion. 18% des pts ont reçu une CT après chirurgie. Le siège du cancer était le côlon 63%, la charnière 15%, le rectum 22%. Le site de métastase était le foie 59%, le poumon 24%, le péritoine 20% l’os 3%, des adénopathies 5%, le cerveau 1%. 74% des pts avaient un seul site de métastase. Hors essai thérapeutique, 94% des 7373 séjours avec CT incluaient le 5FU, 91% correspondaient à un traitement Standard et 5% à un traitement Optionnel selon les Standards Options Recommandations (SOR) 2003. 46 pts ont reçu exclusivement du LV5FU2 (Groupe 1), 141 pts ont eu au moins une fois du LV5FU2 (Groupe 2) et 464 n’en ont jamais eu (traitement exclusif par Folfox ou Folfiri) (Groupe 3). Il y avait plus de pts âgés de plus de 75 ans dans le groupe 1 : 28% versus 10% et 5% dans les groupe 2 et 3 (p<0,001). Un unique site métastatique était plus fréquent dans le groupe 1 : 92% versus 82% groupe 2 et 70% groupe 3 (p < 0,001). La médiane de survie était de 21, 22 et 15 mois dans les groupes 1 à 3 (p< 0,01). Le pourcentage de complications hématologiques sévères a été de 9%, 16% et 15% pour les groupes 1 à 3 (NS). Le pourcentage de complications digestives a été de 2%, 22%, 21%, pour les groupes 1 à 3 (p<0,01). Les pts traités par CT après chirurgie des métastases ont eu une médiane de survie de 39 mois alors qu’elle n’était que de 14 mois pour les autres patients. Le coût total moyen lié à la CT a été de 5221, 21567 et 14938 euros par patient pour les patients du groupe 1, 2 et 3. La part des molécules onéreuses dans le coût total est de 0, 41 et 59%.

Conclusion

La CT par LV5FU2 reste encore importante dans la séquence de traitement des patients ayant un cancer colorectal métastatique. Du point de vue de l’Assurance Maladie le coût total lié à la chimiothérapie en hospitalisation varie de 5000 à 20000 euros chez les patients ayant un cancer colorectal métastasé.