JFHOD

P.342 - Détection de Helicobacter pylori et de la résistance à la clarithromycine par PCR en temps réel à partir de biopsies gastriques : comparaison de deux kits, Amplidiag® H. pylori+clariR kit et RIDA®GENE Helicobacter pylori

S.A. Gibaud-Papin, E. Persyn, N. Musquer, J.F. Mosnier, M. Le Rhun, N. Chapelle, E. Coron, T. Matysiak-Budnik

Introduction

Introduction: Devant le taux croissant de résistance de souches de H. pylori à la clarithromycine en France, les dernières recommandations validées par l’HAS préconisent l’étude de sensibilité aux antibiotiques avant de débuter le traitement d’éradication, même en première ligne. Nous avons évalué la faisabilité de cette approche dans notre centre, en étudiant les performances diagnostiques de 2 kits de PCR qualitative en temps réel permettant de détecter rapidement à la fois la présence d’H. pylori et la résistance à la clarithromycine : le kit Amplidiag H. pylory+clariR kit (MOBIDIAG), ciblant le gène 23S rRNA et les mutations SNPs en 2142 et 2143 du gène 23S rRNA, le plus souvent responsables de la résistance à la clarithromycine, et le  kit RIDAGENE Helicobacter pylori (r-biopharm), ciblant les gènes 16S rRNA et 23S rRNA.

Patients et Methodes

Les patients ayant eu l’indication d’endoscopie avec des biopsies gastriques ont été inclus. Chez chaque patient, quatre biopsies (2 antrales et 2 fundiques) ont été obtenues pour l’analyse par PCR, en plus de 2 biopsies destinées à l’analyse anatomo-pathologique. Les 4 biopsies prévues pour la PCR ont été poolées ensemble, avant d’être extraites sur l’automate iPrep et amplifiées (en duplicats avec le kit MOBIDIAG) sur le thermocycleur Rotorgene. L’amplification donne un résultat en 1h45 pour le kit MOBIDIAG et 70 mn pour le kit RIDAGENE..

Résultats

Cinquante patients ont été inclus. Parmi eux, 37 ont eu une PCR négative avec les 2 kits, résultats confirmés par l’anatomopathologie pour 35 patients. Un patient négatif en PCR avec les 2 kits a été rendu positif par l’anatomopathologie et pour un patient, négatif en PCR avec les deux kits, aucune biopsie n’a été transmise pour analyse anatomopathologique. Treize patients sur 50 ont eu une PCR positive pour la recherche de H. pylori avec les 2 kits, sans détection de résistance à la clarithromycine. Ces résultats ont été  confirmés par l’anatomopathologie sauf pour un patient rendu négatif.

Discussion

Conclusion

Ces résultats préliminaires montrent que l’étude de sensibilité à la clarithromycine par PCR est faisable sur le plan organisationnel, et que les 2 kits étudiés sont simples et pratiques d’utilisation, permettant d’obtenir des résultats rapides. Cette évaluation montre une excellente corrélation entre les résultats obtenus avec les 2 kits de PCR et ceux de l’anatomopathologie. Cette étude se poursuit actuellement et permettra d’obtenir des résultats, qui seront présentés ultérieurement, sur un plus grand nombre d’échantillons et de souches résistantes. Elle est d’autant plus importante qu’on attend le remboursement espéré de deux kits en 2019.

Remerciements