SNFGE SNFGE
 
Thématique :
- MICI
Originalité :
Intermédiaire
Solidité :
Très solide
Doit faire évoluer notre pratique :
Immédiatement
 
 
Nom du veilleur :
Docteur Patrick FAURE
Coup de coeur :
 
 
Gut
  2017/12  
 
  2017 Dec;66(12):2063-2068.  
  doi: 10.1136/gutjnl-2016-312307.  
 
  Discrepancies between patient-reported outcomes, and endoscopic and histological appearance in UC  
 
  Colombel JF, Keir ME, Scherl A, Zhao R, de Hertogh G, Faubion WA, Lu TT  
  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27590995  
 
 

Abstract

OBJECTIVE:

Both endoscopy and histology may be included in the definition of mucosal healing in UC. This study aimed to establish the association between patient-reported outcomes, specifically symptom measures, and the presence of inflammation as measured by endoscopy and histology in UC.

DESIGN:

Using patient data from an observational multicentre study of UC (n=103), rectal bleeding (RB) and stool frequency (SF) symptom subscores of the Mayo Clinic Score (MCS) were compared with the endoscopic subscore (MCSe) and histology. Faecal calprotectin and biopsy cytokine expression were also evaluated.

RESULTS:

When identifying UC patients with inactive disease, RB scores were superior to SF scores and the combination (sensitivity/specificity: MCSe=0/1, RB 77%/81%, SF 62%/95%, RB+SF 54%/95%; MCSe=0, RB 87%/66%, SF 76%/83%, RB+SF 68%/86%). Across different definitions of mucosal healing (MCSe≤1; 0; or 0 plus inactive histology), a larger subset of patients reported increased SF (39%, 25% and 27%, respectively) compared with RB (24%, 13% and 10%). Faecal calprotectin and inflammatory cytokine expression were higher in patients with active disease compared with patients with mucosal healing, but there were no differences between patients using increasingly stringent definitions of mucosal healing.

CONCLUSIONS:

Endoscopically inactive disease is associated with absence of RB but not with complete normalisation of SF. Achieving histological remission did not improve symptomatic relief. In addition, in these patients, higher inflammatory biomarker levels were not observed. These data suggest that non-inflammatory changes, such as bowel damage, may contribute to SF in UC.

 

 
Question posée
 
Des études, dans la RCH, ont montré des contradictions entre la cicatrisation endoscopique et la présence de symptômes. La persistance des symptômes chez des patients avec cicatrisation endoscopique peut-être liée parfois à la persistance d'une activité histologique. Le but de cette étude était de savoir si les symptômes rapportés par les patients (PRO) en particulier la fréquence des selles et les saignements étaient corrélés à la disparition de l'inflammation endoscopique et histologique dans la RCH. Le sous score endoscopique Mayo et le score histologique de Geboes étaient comparés aux PRO.
 
Question posée
 
La cicatrisation endoscopique est associée à l'absence de saignement mais pas à la normalisation complète de la fréquence des selles. L'obtention de la rémission histologique ne s 'accompagne pas de la disparition des symptômes. Chez les patients atteints de RCH avec rémission endoscopique, l'activité histologique n'explique pas la persistance des symptômes. De plus, chez ces patients, des niveaux plus élevés de biomarqueurs inflammatoires (calprotectine) n'ont pas été observés. Les niveaux de biomarqueurs ne différaient pas entre les patients catégorisés selon la cicatrisation endoscopique, avec ou sans cicatrisation histologique. Ces données suggèrent que les changements non inflammatoires, tels que les dommages intestinaux, peuvent contribuer à la persistance de symptômes.
 
Commentaires

Obtenir une  rémission complète des symptômes même en présence d’une cicatrisation endoscopique et histologique n’est pas garantie et peut être difficile avec une thérapie unique. Pour autant faut-il changer de stratégie si la cicatrisation endoscopique est obtenue ? Dans ce type de situation, il existe probablement une place pour des thérapies complémentaires et symptomatiques.

 
www.snfge.org