SNFGE SNFGE
 
Thématique :
- Colo-proctologie
Originalité :
Intermédiaire
Solidité :
A confirmer
Doit faire évoluer notre pratique :
Pas encore
 
 
Nom du veilleur :
Docteur Pauline JOUET
Coup de coeur :
 
 
Gastroenterology
  2018/10  
 
  2018 Oct;155(4):1004-1007.  
  doi: 10.1053/j.gastro.2018.06.045.  
 
  Effects of Prebiotics vs a Diet Low in FODMAPs in Patients With Functional Gut Disorders.  
 
  Huaman JW, Mego M, Manichanh C, Cañellas N, Cañueto D, Segurola H, Jansana M, Malagelada C, Accarino A, Vulevic J, Tzortzis G, Gibson G, Saperas E, Guarner F, Azpiroz F  
  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29964041  
 
 

bstract

Prebiotics and diets low in fermentable oligo-, di-, mono-saccharides and polyols (low-FODMAP diet) might reduce symptoms in patients with functional gastrointestinal disorders, despite reports that some nonabsorbable, fermentable meal products (prebiotics) provide substrates for colonic bacteria and thereby increase gas production. We performed a randomized, parallel, double-blind study of patients with functional gastrointestinal disorders with flatulence. We compared the effects of a prebiotic supplement (2.8 g/d Bimuno containing 1.37 g beta-galactooligosaccharide) plus a placebo (Mediterranean-type diet (prebiotic group, n = 19) vs a placebo supplement (2.8 g xylose) plus a diet low in FODMAP (low-FODMAP group, n = 21) for 4 weeks; patients were then followed for 2 weeks. The primary outcome was effects on composition of the fecal microbiota, analyzed by 16S sequencing. Secondary outcomes were intestinal gas production and digestive sensations. After 4 weeks, we observed opposite effects on microbiota in each group, particularly in relation to the abundance of Bifidobacterium sequences (increase in the prebiotic group and decrease in the low-FODMAP group; P = .042), and Bilophila wadsworthia (decrease in the prebiotic group and increase in the low-FODMAP group; P = .050). After 4 weeks, both groups had statistically significant reductions in all symptom scores, except reductions in flatulence and borborygmi were not significant in the prebiotic group. Although the decrease in symptoms persisted for 2 weeks after patients discontinued prebiotic supplementation, symptoms reappeared immediately after patients discontinued the low-FODMAP diet. Intermittent prebiotic administration might therefore be an alternative to dietary restrictions for patients with functional gut symptoms. ClinicalTrials.gov no.: NCT02210572.

 
Question posée
 
Quel est l’impact de la prise d’un prébiotique sur la composition de la flore fécale et sur les symptômes en comparaison à un régime pauvre en FODMAPS?
 
Question posée
 
Dans une étude randomisée parallèle en double aveugle chez des patients ayant des troubles fonctionnels digestifs avec des flatulence, la prise d’un prébiotique (2,8 g/j de Bimuno contenant 1.37 g de beta-galactooligosaccharide) plus un placebo (régime méditerranéen) (n = 19) comparé à un placebo (2,8 g/j de xylose) associé à un régime pauvre en FODMAPs (n = 21) pendant 4 semaines avec un suivi de 2 semaines, entrainait dans le groupe prébiotique une augmentation de l’abondance des Bifidobacterium et une diminution des Bilophila wadsworthia, avec un effet inverse dans le groupe régime pauvre en FODMAPs (P = .050). Les effets sur les symptômes étaient quasi similaires dans les 2 groupes, à part une diminution significative des flatulences/borborygmes retrouvée uniquement dans le groupe FODMAPS. L’effet sur les symptômes persistait 2 semaines après l’arrêt des prébiotiques, alors que les symptômes réapparaissaient immédiatement dans l’autre groupe.
 
Commentaires

Plusieurs informations dans cet article, soulignées dans l’éditorial de M. Simren: 1) l’action des prébiotiques passe plus probablement par un effet sur le microbiote, contrairement au régime pauvre en FODMAPS, 2) la prise intermittente de prébiotiques pourrait être une alternative intéressante aux régimes restrictifs, 3) l’association d’un régime semi-restrictif à la prise de prébiotiques pourrait être une autre option. Ceci offre de nouvelles perspectives de traitement à confirmer par d’autres études.

 
www.snfge.org