JFHOD

CO.009 - Effets additifs du diabète et de la stéatose non alcoolique (SNA) sur la sévérité de la fibrose et les comorbidités en population générale (étude NASH-CO)

O. Nabi, K. Lacombe, J. Boursier, P. Mathurin, V. de Lédinghen, M. Goldberg, M. Zins, L. Serfaty

Introduction

Les relations entre diabète et stéatose non alcoolique (SNA) ont été peu étudiées en population générale. En utilisant des marqueurs non invasifs dans une grande cohorte en population générale, cette étude visait à évaluer la sévérité de la SNA et son association avec les comorbidités chez les sujets diabétiques.

Patients et Methodes

La population d’étude était constituée de 199,341 participants de la cohorte CONSTANCES. Après exclusion des sujets avec une consommation excessive d’alcool, une hépatite chronique virale ou une autre hépatopathie chronique, les données de 164,285 sujets ont été analysées. Le diagnostic de SNA a été défini par un Fatty Liver Index (FLI)> 60 et celui de fibrose avancée par un Forns Index (FI)> 6,9 (NASH-CRN F≥3). Les comorbidités (cardiovasculaires, cancers extra-hépatiques et maladie rénale chronique) ont été rapportées d’après les données de CONSTANCES appariées au Système national des données de santé (SNDS).

Résultats

La prévalence de la SNA chez les sujets diabétiques était de 61,1% (IC95% 60,0-62,2) vs 15,2% (IC95% 15,0-15,3) chez les sujets non-diabétiques. La prévalence de la fibrose avancée était significativement plus élevée chez les sujets diabétiques avec SNA que chez les sujets SNA sans diabète (4,8% (IC95%4,2-5,4) vs 1,2% (IC95% 1,0-3,0), p<0,0001), et le diabète restait significativement associé à la fibrose avancée après ajustement sur l’âge, le sexe, les autres facteurs de risque métaboliques, les ALAT et la consommation de tabac (OR=1,95, IC 95% 1,36-2,8, p<0,001).  La fibrose avancée était également corrélée à la sévérité du diabète en termes de niveau de glycémie, d’insulinothérapie ou de complications liées au diabète (P<0,001). Chez les sujets diabétiques, la SNA était associé aux évènements cardiovasculaires (OR=1,84, IC95% 1,31-2,61 P=0,0004) et les cancers extra-hépatiques (OR 2,01, IC95% 1,27-3,26 P=0,003) indépendamment des facteurs de risque habituels.            

Discussion

Conclusion

Dans une large cohorte représentative de la population générale adulte, cette étude confirme l’effet additif du diabète et de la SNA sur la sévérité de la fibrose et les complications extra-hépatiques telles que les maladies cardiovasculaires et les cancers.

Remerciements