JFHOD

CO.62 - Effets des surnageants fécaux de patients atteints de troubles du spectre autistique sur la perméabilité intestinale et le système nerveux entérique

J. Gonzales, L. Aymeric, M. Roul, C. Le Berre-Scoul, A. Gaman, F. Le Vacon, M. Le Boyer, H. Boudin, M. Neunlist

Introduction

Les troubles du spectre autistiques (TSA) correspondent à  une maladie neuro-développementale dans laquelle des dysfonctions de l’axe microbiote-intestin-cerveau sont de plus en plus reconnues comme un potentiel mécanisme physiopathologique. En particulier, des altérations du microbiote intestinal ou de ses métabolites, comme les sels biliaires secondaires, ont été suggérées comme étant des facteurs contribuant à la pathologie des TSA. Dans le but d’étudier l’impact d’une dysbiose intestinale sur les fonctions intestinales et l’homéostasie du système nerveux entérique (SNE), nous avons utilisé des surnageants fécaux (SF) préparés à partir de selles de patients atteints de TSA ou de contrôles sains. Plus spécifiquement, nous avons étudié l’impact de ces SF sur les fonctions de la barrière épithéliale intestinale et le phénotype du SNE.

Matériels et méthodes

Des souris préalablement traitées aux antibiotiques ont reçu par lavement rectal des SF de patients atteints de TSA (n=16) ou de contrôles sains (n=10). Les perméabilités intestinales paracellulaire et transcellulaire ont été mesurées in vivo et ex vivo dans le colon proximal. Une analyse de l’expression des gènes pour les protéines gliales (S100β), neuronales (GAP43) et des molécules de l’inflammation (IL-1β, TNFα, TLR2) a été réalisée dans le colon proximal des souris ainsi que dans des cultures de SNE de rat traitées par les SF de patients atteints de TSA ou contrôles sains. De plus, les concentrations des acides biliaires primaires et secondaires ont été mesurées par spectrométrie de masse.

Résultats

Aucune modification de la perméabilité in vivo n’a été observée chez les souris traitées avec les SF de patients atteints de TSA, tandis que l’analyse ex vivo du colon proximal a permis de montrer une diminution de la perméabilité transcellulaire et paracellulaire comparativement aux souris traitées par les SF de contrôles sains.

Les SF de patients atteints de TSA induisent des changements d’expression de l’ARNm de S100β, GAP43, TNFα et TLR2 dans le colon proximal ainsi que dans les cultures de SNE par rapport aux SF de contrôles sains. Parmi les acides biliaires que nous avons mesurés dans les SF, l’acide désoxycholique, un acide biliaire secondaire produit par les bactéries intestinales à partir de sels biliaires primaires, est significativement plus élevée dans les SF de patients atteints de TSA par rapport aux SF de contrôles sains.

Discussion

Conclusion

Les SF de patients atteints de TSA affectent de manière différentielle la perméabilité intestinale et l’expression de gènes dans le colon, incluant les gènes du SNE. Cependant les médiateurs présents dans le SF responsables des effets observés restent à être identifiés.

Remerciements

Ce projet est financé par la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM)