JFHOD

CO.077 - Effets d’un traitement d’induction par upadacitinib chez des adultes atteints de rectocolite hémorragique active modérée à sévère sur l’activité endoscopique et histologique et le taux de cicatrisation muqueuse : données de l’étude U-ACHIEVE

X. Hébuterne, W. Sandborn, S. Schreiber, S. Lee, J.O. Lindsay, W. Zhou, F. Cataldi, A. Lacerda, B. Huang, W. Xie, E.J. Loftus

Introduction

L’efficacité et la tolérance de l’upadacitinib, un inhibiteur sélectif de Janus Kinase 1 oral, ont été évaluées dans une étude d’induction de phase 2 de 8 semaines  (U-ACHIEVE) chez des patients atteints de rectocolite hémorragique (RCH) active modérée à sévère qui avaient une réponse inadéquate, une perte de réponse ou une intolérance aux corticoïdes, immunosuppresseurs ou traitements biologiques (1). L’objectif de cette étude était d’évaluer les taux d’amélioration endoscopique, de rémission endoscopique, d’amélioration histologique, de rémission histologique et de cicatrisation muqueuse à la semaine 8.

Patients et Methodes

Des patients adultes avec un score Mayo adapté (score Mayo sans l’évaluation globale par le médecin) de 5 à 9 points et un sous-score endoscopique obtenu à l’aide d’une lecture centralisée de 2 à 3, étaient randomisés pour recevoir de l’upadacitinib à libération prolongée 7,5 ; 15 ; 30 ; 45 mg en une prise par jour ou un placebo pendant 8 semaines. La randomisation était stratifiée selon l’utilisation antérieure de traitements biologiques, l’utilisation de corticoïdes à l’inclusion et le score Mayo adapté à l‘inclusion (≤ 7 vs > 7). La proportion des patients ayant obtenu une amélioration endoscopique (sous score endoscopique ≤ 1), une rémission endoscopique (sous score endoscopique de 0), une amélioration histologique (toute diminution du score de Geboes par rapport à l‘inclusion), une rémission histologique (score de Geboes < 2) et une cicatrisation muqueuse (sous score endoscopique de 0 et score de Geboes < 2) a été analysée et des comparaisons par paires entre les doses d'upadacitinib et de placebo ont été effectuées à l'aide du test de Cochran-Mantel-Haenszel, stratifié par des facteurs de randomisation. L'imputation des non-répondeurs a été utilisée pour les valeurs manquantes.

Résultats

250 patients d’âge moyen (± DS) 42,3 ± 14,2 ans et de durée moyenne de la maladie de 8,2 ± 2,5 ans ont été randomisés. 77,6% avaient une utilisation antérieure de biologiques, 36% avaient un score Mayo adapté > 7, et 79% avaient un sous score endoscopique de 3 à l’inclusion. À la semaine 8, une relation dose-réponse a été observée pour tous les critères d'efficacité. La proportion de patients qui présentaient une amélioration endoscopique, une rémission endoscopique, une amélioration histologique, une rémission histologique et une cicatrisation muqueuse était significativement plus élevée (<0,05) dans les groupes upadacitinib 30 et 45 mg par jour comparativement  versus placebo (Tableau).

Critères, n (%)

Placebo

n=46

UPA

7,5 mg QD

n=47

UPA

15 mg QD

n=49

UPA

30 mg QD

n=52

UPA

45 mg QD

n=56

Amélioration endoscopique

1±2,2

7±14,9*

15±30,6***

14±26,9***

20±35,7***

Rémission endoscopique

0

3±6,4

2±4,1

5±9,6*

10±17,9**

Amélioration histologique

3±8,1

15±35,7**

25±55,6***

23±52,3***

27±56,3***

Rémission histologique

1 ± 2,6

6±13,6

11±24,4**

16±35,6 ***

23±45,1***

Cicatrisation muqueuse

0

1±2,1

1±2,2

3±5,8*

8±14,3*

***, **, *, statistiquement significatif à 0,001, 0,01, et 0,05, respectivement

UPA : upadacitinib; QD: une prise par jour

Discussion

Conclusion

Dans cette étude d'induction de 8 semaines, l’upadacitinib aux doses de 30 et 45 mg par jour a entrainé une amélioration significative des résultats endoscopiques, histologiques et de cicatrisation muqueuse par rapport au placebo chez des patients atteints de RCH active modérée à sévère.

Remerciements

Remerciements

AbbVie et les auteurs souhaitent remercier les patients ayant participé à cette étude ainsi que tous les investigateurs pour leur contribution. Ramona Vladea, PhD, salariée d’AbbVie Inc, a fourmi un support en termes de rédaction médicale dans l’élaboration de ce résumé.