JFHOD

CO.115 - Efficacité de la myotomie endoscopique (POEM) dans les troubles moteurs de l’œsophage non achalasiques : une étude cas-témoin

L. Bernardot, S. Roman, M. Barret, V. Vitton, T. Wallenhorst, M. Pioche, S. Chaussade, J.M. Gonzalez, T. Ponchon, F. Prat, M. Barthet, J. Vergniol, E. Chabrun, F. Zerbib

Introduction

La myotomie œsophagienne endoscopique ou POEM est une technique validée dans le cadre de l’achalasie de l’œsophage. L’objectif de l’étude était d’évaluer l’efficacité clinique de la POEM à court terme chez des sujets atteints de troubles moteurs de l’œsophage non achalasiques (TMNA).

Patients et Methodes

Une étude cas-témoin, rétrospective, multicentrique a été réalisée dans cinq centres français. Les patients inclus devaient présenter un trouble moteur non achalasique confirmé par manométrie haute résolution. Pour chaque cas, étaient appariés deux témoins : un patient atteint d’achalasie de type I ou II et un patient atteint d’achalasie de type III. L’appariement se faisait sur le sexe et l’âge, à 10 ans près. L’efficacité clinique était jugée à 3 mois sur le score d’Eckardt à trois mois qui devait être inférieur ou égal à 3. Une manométrie haute résolution était également réalisée trois mois après l’intervention.

Résultats

90 patients (âge médian 66 ans, 57 hommes) ont été inclus dans l’étude, 30 patients avec une achalasie de type I ou II, 30 patients avec une achalasie de type III et 30 avec un TMNA (13 œsophages marteau piqueur, 6 spasmes diffus de l’œsophage, 4 œsophages casse-noisette et 7 obstructions de la JOG). A 3 mois les taux de réponse étaient 80% (24/30) dans le groupe TMNA, 90% (27/30) dans le groupe achalasie type I-II et 100% (30/30) dans le groupe achalasie type III (p<0.01). Il n’existait pas de facteur prédictif de réponse au traitement. Dans, chacun des groupes on observait une amélioration significative des symptômes dysphagie, régurgitations et douleurs thoraciques, à l’exception de la douleur dans le groupe achalasie I-II. Le taux de complication post opératoire était de 12% dont une seule grave (médiastinite traitée médicalement). La durée moyenne d’hospitalisation était inférieure à 5 jours. Aucun patient n’est décédé. Le taux de RGO évalué cliniquement était de 26% à 3 mois.

Discussion

Conclusion

La POEM est un traitement efficace des troubles moteurs de l’œsophage non achalasiques, même si les taux de réponses à court terme sont inférieurs à ceux obtenus dans l’achalasie, en particulier l’achalasie de type III. 

Remerciements