JFHOD

CO.113 - Efficacité de la stimulation électrique gastrique pour les nausées et vomissements réfractaires à 10 ans : une étude de cohorte rétrospective

A. Hedjoudje, E. Huet, C. Melchior, A.M. Leroi, G. Gourcerol

Introduction

La stimulation électrique gastrique (Enterra ®) est un traitement alternatif des nausées et vomissements réfractaires au traitement médical classique. Son efficacité a été démontrée à court terme dans des études  de cohorte antérieures, mais jamais à plus long terme.

Patients et Methodes

Les patients inclus dans cette étude ont  été implantés pour nausées et vomissements chroniques réfractaires  et ont été suivi pendant plus de 10 ans. Les symptômes ont été évalués  avant implantation et après 10 ans,  en utilisant des échelles symptomatiques allant de 0 (absence de symptôme) à 4 (symptôme très sévère). La qualité de vie a été mesurée à l’aide du score GIQLI. L’amélioration clinique a été définie comme une amélioration de plus de 50% des vomissements.

Résultats

50 patients ont été implantés de janvier 1998 à décembre 2009. 22 patients présentaient une gastroparésie diabétique, et 28 présentaient une gastroparésie diabétique ou post-idiopathique . Le suivi moyen était de 10,5 (+/- 3,7) années. Parmi les 50 patients,  7 ont été explantés en raison d’une inefficacité,  2 patients sont décédés et 4 ont été perdus de vue. Sur les 37 patients toujours implantés à 10 ans, 27 (73%) ont présenté une réduction de la fréquence des épisodes de vomissements d'au moins 50%. Ainsi, l’efficacité à 10 ans de la stimulation électrique gastrique était de 54% (27/50) en intention de traiter. Au-delà de 10 ans, une amélioration de plusieurs sympômes a été observée ; de la satiété précoce (3,12 vs 1,76 ; p <0,001), des ballonnements ( 1,70 vs 2,55 ; p = 0,017), des nausées (1,35 vs 2,33 ; p = 0,008), et des vomissements ( 1,43 vs 3,16 ;  p <0,001).  La qualité de vie mesurée par le score GIQLI s'est également améliorée (86,4 vs 69,3 ;  p = 0,001) ainsi que l'indice de masse corporelle ( 26.2 vs 22.9 ; p = 0,036). Aucune complication post-opératoire immédiate n'est survenue. Une mortalité non liée au dispositif est survenue chez 7 patients (5 dans le groupe diabétique et 2 dans le groupe postopératoire). Une douleur à l'emplacement du stimulateur a été signalée par 2 patients. Seuls 2 patients ont été explantés pour des effets indésirables. Aucune des piles du GES n’a dépassé sa durée de vie au cours de la période de suivi.

Discussion

Conclusion

La simulation électrique gastrique est sûre  et efficace sur le long terme chez les patients présentant des nausées et des vomissements réfractaires, avec une efficacité de 54% après plus de 10 ans en intention de traiter.

Remerciements

Les auteurs remercient chaleureusement Mme Justine Breemeersch pour son aide logistique et technique et la collecte de données.