JFHOD

CO.132 - Efficacité et tolérance de glécaprévir/pibrentasvir chez les patients infectés par un génotype 5 ou 6 du VHC : résultats finaux de l’étude ENDURANCE-5,6

T. Asselah, S. Lee, B. Yao, T. Nguyen, F. Wong, A. Mahomed, S.G. Lim, A. Abergel, J. Sasadeusz, E. Gane, N. Zadeikis, P. Krishnan, Z. Zhang, A. Porcalla, K. Alves, F. Mensa, K. Nguyen

Introduction

La combinaison d’antiviraux à action directe (AAD) pangénotypiques à base de Glécaprévir (développés par AbbVie et Enanta) coformulés avec le Pibrentasvir (G/P) est approuvée pour traiter l’infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC) de génotype (G) 1 à 6.

Dans les études de phase 2 et de phase 3, G/P a atteint des taux de RVS12 de 99% sans échec virologique chez 85 patients infectés par un G5 ou G6, en 8 ou 12 semaines chez des patients avec une maladie hépatique compensée, respectivement sans cirrhose ou avec cirrhose compensée. Pour augmenter le niveau de preuve pour ces génotypes moins fréquents, ENDURANCE-5,6 a évalué l'efficacité et l'innocuité de G/P exclusivement chez les patients infectés par des G5 et G6 du VHC, avec une analyse élargie de la diversité des sous-types G6, chez lesquels les données cliniques sont limitées.

Patients et Methodes

ENDURANCE-5, 6 est une étude multicentrique de phase 3b, non randomisée, en ouvert, menée chez des adultes atteints d'une infection chronique par le G5 ou G6 du VHC sans ou avec cirrhose et n'ayant jamais reçu de traitement par interféron (IFN) ou pegIFN, ribavirine (RBV) et/ou sofosbuvir. G/P (300mg /120mg) a été administré par voie orale une fois par jour avec de la nourriture pendant 8 ou 12 semaines, respectivement chez des patients sans ou avec cirrhose. Le critère principal d'efficacité était la RVS12 évaluée par génotype. Les critères d'évaluation secondaires étaient les taux d’échec virologique lors du traitement et de rechute après traitement. Les événements indésirables et les anomalies biologiques ont été étudiés chez tous les patients.

Résultats

Quatre-vingt-quatre patients ont été recrutés, 23 ayant une infection par un G5 et 61 par un G6. La majorité des patients étaient des femmes (54%), asiatiques (68%), naïfs de traitement (90%) et avec un stade de fibrose F0 – F1 (74%). Quinze sous-types de G6 ont été inclus: 6a (41%), 6e (20%), 6l (7%), 6n (5%), 6k (3%), 6p (3%) et 6b / 6xd, 6d, 6f , 6h, 6j, 6m, 6o, 6q et 6r (chacun 2%). À ce jour, 97% des patients ont atteint une RVS12 (Figure 1). Un patient infecté par un G6f et atteint de cirrhose a présenté un échappement virologique à la semaine 12 et un patient infecté par le VHC G5a sans cirrhose ayant présenté une RVS4 a rechuté après la semaine 12. Cinq patients (6%) ont présenté des événements indésirables graves, aucun considéré comme liée à G/P et aucun n’a nécessité l’arrêt du traitement; Aucune élévation des transaminases de grade 3 ou plus n'est survenue.

Discussion

Conclusion

Dans cette étude, les patients infectés par un G5 ou un G6, sans ou avec cirrhose compensée traités par Glécaprévir/Pibrentasvir pendant respectivement 8 ou 12 semaines ont atteint des taux élevés de RVS. Le traitement a été bien toléré. Des données de RVS12 complètes seront présentées.

Remerciements

Les auteurs aimeraient exprimer leur gratitude aux patients et à leurs familles, aux investigateurs et aux coordinateurs qui ont rendu ces études possibles, et au Dr Roger Trinh, d'AbbVie, pour sa contribution à l'étude.

La conception, la conduite de l'étude, l'analyse et le soutien financier de l'étude (NCT02966795) ont été fournis par AbbVie. AbbVie a participé à l'interprétation des données, à la révision et à l'approbation du contenu. Tous les auteurs ont eu accès à toutes les données pertinentes et ont participé à la rédaction, à la révision et à l'approbation de ce résumé. Zoë Hunter, PhD, d'AbbVie, a apporté son soutien à la rédaction médicale.