JFHOD

CO.022 - Epidémiologie de la nutrition artificielle à domicile (NAD) chez l'adulte en France : données nationales de 2017

D. Lescut, M.F. Vaillant, L. Dauchet, C. Gower-Rousseau, S. Schneider

Introduction

Les données épidémiologiques concernant la Nutrition Entérale à Domicile (NED) et la  Nutrition Parentérale à Domicile (NPD) ont pu être partiellement déterminées à partir de données régionales respectivement en 2011  et 2012 (1-2), et en 2016 (3). Toutefois, il n’y a pas de données épidémiologiques effectuées sur l'ensemble du territoire, et notamment de données de NED et NPD disponibles simultanément la même année.

Patients et Methodes

Selon la Méthode utilisée pour les études épidémiologiques antérieures (1-2-3), et à l’aide des codes de la liste des produits et prestations (LPP) et des données des Affections de longue durée (ALD), il a été demandé à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie de communiquer les données 2017 concernant les patients adultes (>15 ans) afin de déterminer : 1/ la nombre de nouveaux patients pris en charge en NED et NPD (ce qui rapporté à la population cible permet le calcul de l’incidence) 2/ Le nombre total de patients pris en charge en NED et NPD  (pour le calcul de la prévalence). 3/ de croiser ces résultats avec les fichiers ALD.

Les patients ont été regroupés en 3 tranches d’âge (15 à 39 ans, 40 à 64 ans, et >65 ans) et en 5 catégories de pathologies : cancérologie, neurologie, maladies intestinales chroniques inflammatoires (MICI), insuffisances d’organes et autres.

Résultats

les données obtenues concernent la population du régime général de la sécurité sociale et les sections locales mutualistes soit 61 880 672 personnes représentant 92,1% de la totalité de la population française.

Incidence (Inc) et prévalence (Prev) de la NED et NPD chez les adultes (>15ans) en 2017 (pour 100 000 habitants)
  Inc NED Prev NED Inc NPD Prev NPD globale Prev NPD>12 semaines
15 à 39 ans 6,7 23,2 2,8 4,1 1,4
40 à 64 ans 35,8 66,3 19,9 25,3 5,9
> 65 ans 62,7 115,8 54,2 66,1 14,1
total 30,4 60,5 20,8 26,0 6,0

Au total, en 2017, 30714 patients ont été pris en charge en NED et 13209 patients en NPD (dont 3028 pour une NPD > 12 semaines), chez les adultes (>15 ans).

Pour les 5 catégories de pathologies  (cancérologie, neurologie, MICI, insuffisance d'organe, et autres), la répartition était successivement pour la NED (56%, 27,6%, 3,7% (1128 patients), 22,5%, 11,4%) et pour la NPD (77,5%, 7,9%, 3,3% (440 patients), 24,3%, 10,8%). A noter que plusieurs ALD sont possibles chez un même patient.

Dans la tranche d'âge 15 à 39 ans, les MICI représentent 11% des indications de NED (506 patients) et 23% des indications de NPD (186 patients), soit la seconde pathologie nécessitant une NAD après les affections neurologiques.

Discussion

Conclusion

Il s'agit de la première étude épidémiologique nationale concernant la même année la NED et la NPD.

Pour la NED les données sont similaires à celles obtenues en 2012 (2). Pour la NPD, les affections cancérologiques représentent les 3/4 des indications, ce qui est surprenant alors que les tableaux insuffisance intestinales sont rares dans ce contexte.

Les MICI sont la seconde pathologie à l'origine d'une NAD (NED ou NPD).

Remerciements

Remerciements:

- Aux Dr C. Gady-Cherrier, Dr T. Plagnieux et au Dr D. Sachy (DRSM des Hauts de France)

- A la Caisse Nationale d'Assurance Maladie

- Au Comité des CLAN et des délégués régionaux, au Comité de NAD de la Société Francophone de Nutrition Clinique et Métabolisme (SFNCM)