JFHOD

CO.026 - Etat des lieux sur la consommation d'opioïdes dans une population de patients adressés pour troubles fonctionnels digestifs dans un centre tertiaire

C. Melchior, C. Desprez, F. Wuestenberghs, A.M. Leroi, A. Lemaire, G. Gourcerol

Introduction

La consommation d'opioïdes est en constante augmentation dans le monde. La prise d'opioïdes peut avoir un impact sur les symptômes gastro-intestinaux (GI). L'effets des opioïdes n'a pas été spécifiquement étudié dans une population de patients souffrant de troubles fonctionnels intestinaux (TFI).

L'objectif de notre étude était de déterminer l'impact sur les symptômes GI de la prise d'opioïde dans une cohorte de patients souffrant de TFI référés dans un centre tertiaire.

Matériels et méthodes

L'ensemble des patients adressé pour TFI dans notre centre d'explorations fonctionnelles digestives a été analysé de 2013 à 2019. Le syndrome de l'intestin irritable (SII) et la dyspepsie fonctionnelle (DF) étaient définis selon les critères de ROME en vigueur. Les symptômes GI étaient quantifiés à l'aide d'une échelle de Likert en 5 points et par le score de Francis. La constipation a été évaluée par le score de KESS. La qualité de vie a été mesurée par le Quality of Life Index (GIQLI). L'anxiété et la dépression ont été évalué par l'échelle HAD. La consommation d'opioïdes était classée selon la prise de tramadol, pallier II, pallier III ou sans opioïdes.

Résultats

2933 patients consécutifs ont pu être inclus. L'âge moyen était de 49.2 ± 16.8 ans, avec 72.9% de femmes. Les patients souffraient de SII, DF ou l'association des deux dans 37.3%, 64.2 % et 24.8%. Leur consommation d'opioïdes était pour le tramadol, les paliers II et les paliers III : 1.8, 1.3 et 0.3 % en 2013 avec une augmentation à 4.3, 3.4 et 1.9% en 2018 (p<0.03 pour chacun). La prise de tramadol et de pallier III étaient associées à une aggravation du symptôme vomissement en comparaison au patients sans opioïdes (0.6±1 et 1.0±1 vs 0.3±0.8, p<0.0001). La prise de tramadol était également associée à une aggravation du score  de KESS (15 ± 7 vs 12 ± 7, p=0.03), de Francis (314 ± 98  vs 262 ± 105, p=0.02) et une altération de la qualité de vie (314 ± 98 vs  84 ± 22, p=0.0005). Les scores d'anxiété et de dépression étaient normaux pour l'ensemble des patients.

Discussion

Conclusion

Dans une population de TFI, la consommation d'opioïdes est en augmentation sur les 5 dernières années comme dans le reste de la population. Cette consommation est associée à une aggravation du symptôme vomissement. La prise de tramadol est quant à elle associée à une aggravation du score de constipation, suggérant une prise en charge insuffisante de ce symptôme dans notre cohorte.

Remerciements

Gregory Mosni pour son aide technique