JFHOD

P0 - Etude prospective chez 195 patients du risque de rétention de capsule lors de l'exploration du grêle : attention aux anti-inflammatoires non stéroïdiens !

Favre Olivier, Daudet J, Jacob P
Introduction

Le but de ce travail était d'établir de façon prospective l'incidence de la rétention de capsule lors de l'exploration du grêle, d'en définir les facteurs de risque, recenser les prises en charge proposées et rechercher le bénéfice clinique des diagnostics retrouvés à cette occasion.

Patients et Méthodes

De juin 2003 à septembre 2005, 195 patients consécutifs (en grande majorité explorés pour saignement : 90 % des cas) ont fait l'objet d'un recueil d'informations sur les facteurs de risque de rétention, au moment de l'examen et d'une sensibilisation au risque de rétention avec remise d'une ordonnance d'abdomen sans préparation à réaliser 7 jours plus tard si la capsule n'avait pas atteint le colon. La retention de capsule était définie par la présence de la capsule sur l'ASP et la gestion de la complication était laissée au choix de l'équipe en charge du patient.

Résultats

Le colon n'était pas atteint chez 14 patients (7 %), d'âge moyen 69,7 ans, 7 hommes et 7 femmes, avec blocage en fin d'enregistrement au niveau oeso-gastrique dans 6 cas (2 sténoses dont 1 estomac opéré, 2 gastroparésies non diabétiques, 1 chirurgie de hernie hiatale et 1 terrain neurologique) . Les 8 capsules encore dans le grêle en fin d'enregistrement retrouvaient une sténose méconnue dans 5 cas (3 AINS et 2 Crohns) . 11 de ces 14 examens (78 %) ont retrouvés une explication au saignement. Nous avons observés 4 rétentions asymptomatiques de capsule à 7 jours (2 % des patients), 2 dans l'estomac ayant nécessité une extraction endoscopique sans incident et 2 dans le grêle évacuées spontanément dans un délai inférieur à 30 jours. Toutes les rétentions sont survenues sur une sténose méconnue apportant une explication à l'anémie, 3 fois sur 4 dûe aux AINS.

Conclusion

Dans une population très majoritairement explorée pour saignement, le taux d'atteinte du colon en fin d'enregistrement est très élevé (93 %) . Les examens posant problême par non atteinte du colon sont très souvent contributifs sur le plan diagnostique (78 %) . Le risque de rétention est faible (2 %), est toujours lié à une sténose méconnue le plus souvent liée à la prise d'AINS.