JFHOD

P.334 - Évaluation de l'efficacité de la combinaison des génériques sofosbuvir plus daclatasvir, avec ou sans ribavirine, chez 3 079 patients atteints d’hépatite C : cohorte de la sécurité sociale égyptienne

A. El Ray, M.K. Shaker, H. Hamdy, Y. Abdelrahman, M. Salaheldin, O.A. Ahmed, A.S. Abdelmoaty, H. Abutaleb, M. Ashik, P. Marcellin

Introduction

L’efficacité de la combinaison du sofosbuvir (SOF) et du daclatasvir (DCV) avec ou sans ribavirine (RBV) chez les malades atteints d’hépatite chronique C (HCC). a été démontrée dans plusieurs essais cliniques. Une large cohorte a été traitée, en utilisant les génériques, dans le cadre du programme d’élimination de l’hépatite C organisé par le ministère égyptien de la santé  et la sécurité sociale égyptienne . L'objectif de cette étude était d' évaluer l'efficacité de la combinaison générique SOF-DCV, avec ou sans RBV, et évaluer les facteurs prédictifs de réponse

Patients et Methodes

Étude de cohorte des patients atteints d’HCC traités dans un centre spécifique de la Sécurité Sociale (Le Caire). Les patients ont reçu 12 semaines de traitement par la combinaison SOF (400 mg/jour) et DCV (60 mg/jour) avec ou sans RBV (600 mg/jour). Les patients ont été classés comme difficiles à traiter (groupe I) ou faciles à traiter (groupe II). Les patients difficiles à traiter étaient non répondeurs à un traitement antérieur à base d’interféron ou avaient l’un ou plusieurs des critères suivants: bilirubine>1,2 mg/dl, albumine≤3,5 mg/dl, INR≥1,2, plaquettes≤150 000/mm3. Seuls, les patients du group I ont reçu de la RBV.

L'efficacité a été évaluée ainsi que les facteurs associés à l’absence de réponse virologique soutenue (ARN VHC indétectable 12 semaines après le traitement; RVS12).

Résultats

de novembre 2017 à septembre 2018, sur 3541 patients vus au centre de la Sécurité Sociale du Caire, 386 ont été exclus selon le protocole égyptien de prise en charge du VHC; 76 ont été exclus en raison d’une coinfection par le VHB. Au total, 3079 patients ont été traités (groupe I, 1456 patients, 47,3% ; groupe II, 1623 patients, 52,7%).

 

Les patients des groupes I et II avaient respectivement un âge moyen de 55.6±11.7 et 56.3±11.7 ans avec une proportion d’hommes de 78,1 %  et 76,2 % .

Une RVS12 a été observée chez 95,1% des patients inclus (94,5% du groupe I et 95,7% du groupe II ; NS). Les patients non répondeurs (absence de SVR12) avaient un taux d'hémoglobine et des plaquettes plus bas, un INR plus bas, des ASAT et une charge virale (ARN VHC) plus élevées.

Discussion

Conclusion

 Cette étude montre un taux élevé (95%) de réponse virologique soutenue (RVS12) avec la combinaison de génériques SOF-DCV avec ou sans ribavirine suggérant une efficacité équivalente des génériques. Les résultats n’étaient pas différents chez les patients « difficiles » et « faciles » à traiter, bien que la majorité des patients « difficiles » aient probablement une fibrose sévère ou une cirrhose. Ces résultats confirment que l’adjonction de ribavirine est utile chez ces malades. Les résultats favorables obtenus dans cette étude de la Sécurité Sociale ont incité le gouvernement égyptien à lancer la grande campagne nationale d'élimination de l’hépatite C en utilisant cette combinaison antivirale.

Remerciements