JFHOD

P.176 - Evaluation de l’obturation par colle biologique dans la prophylaxie secondaire de la rupture de varices gastriques

O. Drir, N. Afredj, K. Saidani, R. Kerbouche, N. Guessab, I. Ouled Cheikh, H.A. Belimi, N. Debzi

Introduction

L’hémorragie digestive par rupture de varices gastriques (RVG) dont l’incidence est de 10 à 36% , est une complication sévère de l’hypertension portale(HTP) . Sa prise en charge repose initialement sur un traitement médical et endoscopique avec injection de N-butyl-2-cyanoacrylate (Histoacryl®).

 

Patients et Methodes

Objectif : évaluer la faisabilité, l’efficacité et les complications de l’injection d’Histoacryl® dans le cadre de la prophylaxie secondaire (P II) de la rupture de varices gastriques (RVG).

Méthodes : étude rétrospective, du 01 Janvier 2017 au 31 Octobre 2018, ayant colligé tous les patients porteurs d’une hypertension portale  par bloc intra ou sous hépatique, traités  par obturation de varice gastrique dans le cadre de la P II de la RVG. Les VG ont été classées selon la classification de Sarin. L’efficacité est définie par un aspect endoscopique de VG affaissée ou dure à la palpation au cours du suivi (1, 3, 6,12 mois). L’échec d’obturation est défini par la persistance d’une VG souple après 4 séances, avec ou sans RVG.

L’Histoacryl®(0,5 ml)  mélangé avec 0,6 ml de Lipiodol, est injecté dans la VG en utilisant une aiguille d’injection de 23 ou 21 gauge. On réalise un télé thorax et un abdomen sans préparation  6h et 48 h  après le geste à la recherche de migration de colle, et chaque patient est mis sous IPP pendant 10 jours.

Un contrôle est effectué à 4 semaines, et si la VG est souple, une nouvelle séance est indiquée.

Résultats

42 patients, âge moyen 42 ans [22-80], sex- ratio : 1.1 (22H/20F). La duré de suivi était d’au moins 12 mois [12-34]Il s’agissait d’une HTP par bloc intra hépatique (n=36) et sous hépatique ( n=6). L’étiologie de la cirrhose (n=36) était: virale (n=11), NASH (n=3), SBC (n=6) Alcool (n=2) Cryptogénétique (n=6). Le score Child Pugh est: A (n=20), B (n=8), C (n=2) . Selon la classification de Sarin: GOV1 (n=9), GOV2 (n=38) et IGV1 (n=2). Le nombre total de séances est de 83, avec une  moyenne de 2 séances par patient [1-4]  (1 séance (n=17) patients, 2 séances (n=11),  ≥ 3 (n=13). Le volume moyen d'Histoacryl® par séance était de 2 cc [1-5].  Le taux d'hémostase initiale était de 98,4%.. Six patients (14%)  ont présenté une hémorragie en jet au retrait de l’aiguille au moment du geste. 03 échecs (7%) avec recours a un traitement radiologique (TIPS) ou chirurgical après un nombre moyen de 04 séances, et un  volume moyen de 08 cc d’Histoacryl® par patient. Ces patients avaient une importante HTP intra-abdominale, avec de volumineux shunts.

Des complications majeures sont survenues chez 3 patients (7 %) à type d’embolie pulmonaire (n=2)  ayant bien évolué sous traitement  et de migration de colle vers le tronc porte (n=1). Aucun décès n’a été noté dans notre série.

Discussion

Conclusion

L’obturation par colle biologique pour prophylaxie secondaire de la RVG est efficace et bien tolérée. Il est nécessaire de bien sélectionner les patients et de discuter une autre alternative thérapeutique (TIPSS) en cas de volumineux shunts, ou de complication majeur.

Remerciements