JFHOD

CO.98 - Évaluation du TIPS préemptif dans la prise en charge de l’hémorragie digestive par hypertension portale chez les patients avec un score de MELD élevé

M. Depaire, M. Allaire, M. Rudler, C. Billey, R. Amathieu, D. Thabut, M.A. Robic, N. Ganne-Carrié, J.M. Péron, J.C. Nault, C. Bureau

Introduction

La mise en place d’un TIPS préemptif est recommandée en prévention de la récidive au décours d’une hémorragie par hypertension portale chez les patients avec cirrhose Child Pugh B et saignement actif ou Child Pugh C < 14. Le bénéfice du TIPS préemptif chez les patients les plus graves n’est aujourd’hui pas clair. Le but de notre étude était d’évaluer la mortalité à 6 semaines et 1 an d’un groupe de patients avec critères de gravité biologiques traités par TIPS comparée à celle d’un groupe contrôle.

Patients et Methodes

Les patients atteints d’une cirrhose avec hémorragie digestive traités par TIPS préemptif entre janvier 2006 et avril 2018 dans trois centres, Child Pugh C avec TP < 35 % et bilirubine > 100 μmol/L ont été considérés pour l’inclusion. Ces patients ont été comparés à un groupe contrôle de gravité similaire issu de la cohorte nationale CHOC éligibles au TIPS préemptif mais traités de manière conventionnelle. Le critère d’évaluation principal était la survie à 6 semaines. Les critères d’évaluation secondaires étaient la survie à 1 an, la récidive hémorragique et la recherche de critères de futilité qui feraient contre indiquer le TIPS préemptif chez ces malades graves.

Résultats

17 patients avec un TP < 35 % et bilirubine > 100 μmol/L ont été inclus dans trois centres pour constituer le groupe TIPS. 34 patients avec critères de gravité identiques ont été appariés (2 pour 1) pour l’âge et le score de MELD pour constituer le groupe contrôle. Les moyennes du TP et du taux de bilirubine étaient respectivement de 29 ± 4% et de 205 ± 99 μmol/l pour le groupe TIPS. Le score de MELD moyen du groupe TIPS était de 27,8 ± 3,4 [23- 34]. La survie à 6 semaines était de 76,5% dans le groupe TIPS (13/17) contre 35,3% (12/34) dans le groupe contrôle (p = 0,023). La survie à 1 an était de 76,5% dans le groupe TIPS contre 23,5% dans le groupe contrôle (p = 0,005). Une récidive hémorragique est survenue chez 41,2% des patients du groupe contrôle contre 5% des patients du groupe TIPS (p = 0,019). Aucun des paramètres étudiés n’était associé à la mortalité à 6 semaines dans le groupe TIPS.

Discussion

Conclusion

La mise en place d’un TIPS préemptif chez les patients graves définis dans notre travail par un TP < 35% et bilirubine > 100 μmol/L augmente la survie en comparaison au traitement conventionnel. Notre travail ne nous a pas permis de mettre en évidence des critères de futilité qui devraient faire contre indiquer un TIPS préemptif chez ces patients.

Remerciements