JFHOD

P0 - Evolution de la qualité de vie (QdV) des malades en nutrition entérale à domicile (NEAD) : résultats d'une étude prospective multicentrique

Hébuterne Xavier, Senesse Pierre, Gaconnet N, Bachmann P, Burde A, Arab K, Bouteloup C, Beaujard Erick, Arnaud-Battandier F, Beck L, Schneider Stéphane M
Introduction

La QdV des malades en NEAD est inférieure à celle d'une population contrôle. Cependant, l'effet de la NEAD sur l'évolution de la QdV des malades est inconnu et le vécu de la NEAD par les malades a fait l'objet de peu de travaux. Le but de cette étude est d'évaluer l'évolution de la QdV des malades après 1 et 3 mois de NEAD, ainsi que leur vécu.

Patients et Méthodes

Tous les malades comprenant les questionnaires de QdV et qui devaient bénéficier d'au moins un mois de NEAD ont été inclus par 23 centres de NEAD. La QdV était évaluée à domicile le jour de sa sortie de l'hôpital (M0), puis un (M1) et 3 mois (M3) après, par une diététicienne à l'aide de 2 scores génériques le SF36 et l'EuroQOL. L'EuroQOL a permis le calcul d'un indice EQ-5D et comportait une échelle visuelle analogique (EVA). Un questionnaire subjectif évaluait à M1 et M3 l'évolution des activités domestiques (A dom), sociales (A soc), professionnelles (A pro) et sexuelles (A sex), les relations avec l'entourage (R ent), le bien-être physique (BE phy) et psychique (BE psy) ainsi que le rôle joué par NEAD. Les contraintes de la NEAD, son effet sur le sommeil et les fonctions digestives et l'impression générale du malade étaient également évaluées.

Résultats

193 malades (132H, 61F ; 59±13 ans ; IMC : 19,9±4,4, perte de poids : 13,9±10,6%) en NEAD pour un cancer ORL (66,3%), une pathologie digestive (12,4%) ou neurologique (8,8%) été inclus. La NEAD (1580±511 Kcal/j), était administrée par une stomie digestive (76%), avec une pompe (70%) et de manière cyclique nocturne (44%). L'EQ5D (0,56 ± 0,38 vs 0,61 ± 0,30) et l'EVA (49,5 ± 19,3 vs 55,2 ± 18,4) étaient améliorés (P<0,05) à M3 mais pas à M1. Les domaines du SF 36 qui étaient significativement améliorés étaient : la limitation due au physique, la douleur physique, la vitalité, la santé mentale à M1 et M3 et la vie relationnelle à M3. L'activité physique, la santé perçue et la limitation due au mental n'étaient pas améliorés. L'évolution des domaines explorés par le questionnaire subjectif est représenté dans le tableau.

 

A dom

A soc

A pro

R ent

A sex

BE phy

BE psy

Amélioré

34*/37*

27*/30*

1*/3*

18*/18

3*/6

47*/51*

37*/38*

Inchangé

49/46