JFHOD

CO0 - Forte prévalence de la maladie coeliaque dans l'infertilité féminine de cause inexpliquée

Chaabouni H, Chaker A, Zitouni M, Cheikh I, Haouet S, Meriah S, Makni S, Ben Ammar A
Introduction

Les complications gynécologiques peuvent être les 1ers symptômes de la maladie coliaque (MC). Notre but était de déterminer la prévalence de la MC chez des patientes ayant une infertilité de cause inexpliquée.

 

Patients et Méthodes

Quarante quatre femmes tunisiennes en âge de procréer, ont consulté à l'hôpital pour une infertilité primaire ou secondaire. Les explorations à visée diagnostique étaient négatives incluant le statut endocrinien, une colioscopie diagnostique, une exploration de la perméabilité des trompes, un test post-coïtal et le spermogramme du partenaire. Par la suite, ces patientes ont été dépistées de façon prospective pour la MC durant une période de 2 ans en recherchant les anticorps circulants dirigés contre la classe IgA de la gliadine, de l'endomysium et de la transglutaminase tissulaire (tTG), ainsi que les anticorps anti-gliadine de classe IgG. Les femmes ayant des résultats positifs ont été convoquées pour la réalisation d'une endoscopie avec biopsies duodénales.

 

Résultats

Cinq patientes avaient des titres élevés d'IgA anti-endomysium et d'IgA anti-tTG. Trois de ces femmes ont accepté la réalisation de biopsies duodénales qui montraient une histologie évocatrice de MC. Donc 6,8 % (3/44) des patientes et, probablement, 2 autres femmes (4,5 %) avaient une MC. Dans les autres études rapportées, la prévalence de la MC parmi des femmes ayant une infertilité de cause inexpliquée varie de 3,3 à 4,1 %.

 

Conclusion

Les patientes ayant un problème de fertilité peuvent avoir une maladie coliaque infra-clinique, qui peut être détectée par un dépistage sérologique par des tests incluant Ia recherche d'IgA anti-endomysium et d'IgA anti-tTG. Une maladie coliaque infra-clinique doit être évoquée chez toute femme ayant une infertilité de cause inexpliquée.