JFHOD

CO.18 - Hypersensibilité viscérale et augmentation de la perméabilité de la barrière intestinale dans des modèles murins de syndrome de l'intestin irritable avec malabsorption du fructose

C. Melchior, V. Douard, K. Atmani, C. Guérin, C. Bole-Feysot, C. Schmitt, X. Zhang, M. Coeffier, A.J. Waligora-Dupriet, A. Grosfeld, C. Deraison, P. Ducrotté, P. Serradas, N. Vergnolle, G. Gourcerol

Introduction

L'association entre malabsorption du fructose et hypersensibilité viscérale n'a jamais été démontrée.

Notre objectif était de déterminer si la malabsorption du fructose est associée à une hypersensibilité viscérale chez les patients souffrant d'un syndrome de l'intestin irritable (SII) et de modéliser la malabsorption du fructose sur des modèles de souris pour essayer d'identifier les mécanismes physiopathologiques sous-jacents.

Matériels et méthodes

Nous avons étudié l'association entre malabsorption du fructose et hypersensibilité viscérale (mesurée à l'aide d'un barostat rectal) dans le SII, selon les critères de Rome III. Nous avons reproduit 3 modèles de la malabsorption du fructose : GLUT5-/-, invalidation intestinale de GLUT2 (GLUT2ΔIEC) et souris WT soumises à un régime riche en fructose. Dans ces modèles nous avons évalué l'hypersensibilité viscérale par barostat rectal, la perméabilité intestinale dans le sérum après gavage de FITC-dextran, l'inflammation colique par le dosage de l'activité MPO et du taux d'ARNm de certaines cytokines et l'activité protéasique dans le colon et les fèces.

Résultats

Trente-huit patients SII ont été étudiés (81.6% de femme de moyenne d'âge 41.5 ± 14.7 ans). L'hypersensibilité viscérale était associée à la malabsorption du fructose dans 45.4% des patients et seulement à 11.1% des patients absorbeurs (p=0.03). Nos 3 modèles de malabsorption du fructose présentaient une hypersensibilité viscérale (WT avec régime riche en fructose, GLUT5-/-, GLUT2ΔIEC, p<0.0001, p=0.05 and p=0.009) et une augmentation de la perméabilité intestinale (WT avec régime riche en fructose, GLUT5-/-, GLUT2ΔIEC, p<0.05 en comparaison aux contrôles). L'activité élastase dans les fèces mais pas dans le colon était plus élevée  chez les WT avec régime riche en fructose et les GLUT5-/- en comparaison aux contrôles (23.2 U/mg ± 28.7 and 35.8 U/mg ± 30.8 vs 4.6 U/mg ± 10.3, p=0.02 and p=0.01). L'hypersensibilité viscérale n'était pas associée à l'inflammation chez les patients SII (dosage de calprotectine fécale identique) de même que chez les souris.

Discussion

Conclusion

Chez les patients SII et chez les souris, la malabsorption du fructose est associée à une hypersensibilité viscérale qui pourrait être induite par un mécanisme PAR-2 avec une augmentation de l'activité élastase dans les fèces.

Remerciements