JFHOD

CO.021 - Impact de la caecostomie percutanée endoscopique sur la qualité de vie chez les blessés médullaires : résultats d'une étude randomisée multicentrique

C. Lefevre, B. Perrouin-Verbe, C. Brochard, M. Neunlist, M. Le Rhun, E. Coron

Introduction

Les lésions de la moelle épinière sont associées à des déficiences végétatives multiples, en particulier des déficiences neuro-gastroentérologiques. Les patients ont un ressenti difficile face à ces troubles digestifs et la prise en charge leur semble souvent insuffisante. Notre étude clinique, dont les résultats préliminaires sont présentés ici, vise à évaluer l'impact des lavements antérogrades par caecostomie, placée par voie endoscopique (cathéter de Chait), chez les patients blessés médullaires. Une étude ancillaire nous a permis de réaliser chez ces patients des biopsies coliques et d'évaluer la perméabilité du colon sur différents segments (droit, transversal, gauche).

Patients et Methodes

Il s'agit d'une étude multicentrique, randomisée et contrôlée. À ce jour, les patients inclus sont des blessés médullaires de tous niveaux, ayant une faible qualité de vie reliée aux troubles digestifs (score de qualité de vie reliée aux symptômes gastro-intestinaux (=GIQLI) inférieur à 96) avec un score initial NBD (Neurogenic Bowel Dysfunction score) supérieur à 14, c'est-à-dire un dysfonctionnement neurologique intestinal sévère. Dans le groupe « caecostomie per endoscopique » (= CPE), le dispositif a été placé par endoscopie selon une technique mini-invasive et les patients ont été suivis en consultation à M1, M3, M6, M9 et M12. Dans le groupe contrôle (=CT), le traitement médical maximal a été poursuivi 12 mois avec le même suivi. Le critère de jugement principal était l'amélioration du score GIQLI. Les critères de jugement secondaires étaient l'amélioration du score NBD, du score de Kess (Constipation) et du score de Cleveland (incontinence). L'étude ancillaire visait à évaluer la perméabilité du colon sur différents segments (colon droit, transversal, gauche), par analyse ex vivo dans des chambres de Ussing, en comparaison avec les données connues de 5 patients témoins sains (colon droit). La perméabilité a été comparée entre les différents segments du colon, et comparée aux résultats des irrigations.

Résultats

À ce jour, 15 patients ont été inclus, 4 femmes et 11 hommes. Le niveau neurologique de la lésion était cervical pour 5 patients, thoracique pour 9 patients, lombaire pour 1 patient. Il y avait 13 patients spastiques et 2 patients flasques. 7 patients ont été randomisés dans le groupe « CPE » et 8 dans le groupe « CT ». Des biopsies du colon ont été effectuées chez 11 patients. Le traitement par CPE a entraîné une augmentation de la qualité de vie liée aux troubles gastro-intestinaux dans 87,5 % des cas (score moyen GIQLI de 68 avant et 102 après la CPE à 3 mois, p=0,02), par contre cette augmentation ne perdurait pas dans le temps à 12 mois. En revanche, la poursuite du traitement médical n'a pas permis à elle seule d'augmenter le score GIQLI. Le NBD score lui, s’améliorait de façon significative à M3 (p=0,01) et également à M12 (p=0,02) dans le groupe CPE. Par contre le NBD n’était pas amélioré à M3 dans le groupe CT, mais s’améliorait à M12 (p=0,03). La constipation (score de Kess) et l'incontinence se sont améliorées (score de Cleveland) mais de façon non significative. En analyse ex vivo, la perméabilité du colon droit des patients ayant une lésion médullaire était augmentée (de manière non significative) par rapport au colon droit des patients sains (p=0,1019). Il n'y avait pas de différence significative entre les segments du colon droit, transverse et gauche (p=0,3854) parmi les patients médullaires. Nous n’avons pas retrouvé d'association entre l'augmentation de la perméabilité colique et le taux de réussite ou d'échec de la CPE (p=0,8029).

Discussion

Conclusion

La CPE est une technique mini invasive pouvant désormais faire partie de l'algorithme de gestion de l’intestin neurologique dans le contexte d'une lésion médullaire. L'irrigation par voie antérograde est efficace quel que soit le niveau neurologique. À ce jour, la perméabilité du colon ne semble pas être un marqueur de succès ou d'échec des lavements antérogrades.

Remerciements