JFHOD

P.439 - Impact de la conversion au cours des résections hépatiques par laparoscopie : analyse d’une cohorte nationale de 4 119 patients

C. Hobeika, C. Goumard, E. Vibert, O. Scatton

Introduction

La conversion est un événement indissociable de la résection hépatique par laparoscopie (RHL) et est le reflet de sa courbe d’apprentissage.  L’objectif de cette étude était d’analyser les facteurs de risque de conversion et son impact sur les résultats à court terme d’une large série de RHL.

Matériels et méthodes

À partir du registre national français des RHL, tous les malades ayant eu une conversion non-programmée ont été inclus. Les résultats des RHL converties ont été comparés aux RHL non-converties.

Résultats

: Sur 4119 RHL, 425 (10,3%) ont été converties. Les malades convertis avaient un BMI moyen de 26±5 kg/m2, étaient majoritairement des hommes (n=260, 61.2%), avaient des pertes sanguines plus importantes (715±721ml vs. 239±348ml ; p=0.001), un taux de transfusion plus élevé (26.5% vs. 3.4%; p=0.001), et une durée opératoire plus longue (279±105min vs. 203±103min ; p=0.001). La mortalité post-opératoire était plus élevée chez les malades convertis (11 (2.6%) vs. 32 (0.9%) ; p=0,001), de même que les complications majeures (19.8% vs.7.4%; p=0,001), et le taux d’insuffisance hépatique grade B/C (4.7% vs. 1.6%; p=0,001). L’analyse multivariée a identifié trois facteurs de risque indépendants de conversion : un score ASA³3 (HR:1.59 [1.10-2.30]; p=0,013), l’hépatectomie droite (HR:3.74, [2.50-5.61]; p=0,001) et la résection pour carcinome hépatocellulaire (HR:1.81, [1.27-2.56]; p=0,001).

Discussion

Conclusion

La conversion était associée à une augmentation significative de la morbi-mortalité péri-opératoire chez les malades opérés d’une RHL. Les situations à risque de conversion doivent être identifiées afin d’en anticiper les conséquences. 

Remerciements

AFC Working Group