JFHOD

P136 - Impact pronostique de l’envahissement ganglionnaire après résection d’un cancer de la vésicule biliaire

Birnbaum David, Vigano Luca, Ferrero Alessandro, Langella Serrena, Russolillo Nadia, Capussotti Lorenzo

Introduction

Le statut ganglionnaire est l'un des facteurs pronostiques les plus importants dans le cancer de la vésicule biliaire (CVB) réséqué. Cependant, la stratification des patients avec des ganglions métastatiques (N+) sur le plan pronostique reste débattu. Le but de notre étude était d'évaluer le pronostic après résection pour CVB selon le statut ganglionnaire, avec une attention particulaire sur la localisation et le nombre de ganglions envahis.

Matériels et Méthodes


126 patients opérés d'un CVB entre 1989 et 2011 ont été inclus. Un curage ganglionnaire a été réalisé chez 115 patients. Les décès periopératoire (n = 6), les cancers associés (n = 2) et les résections R2 (n = 1) ont été exclus de l'étude. Au total, 106 patients ont été inclus.
Le curage ganglionnaire était limité au pédicule hépatique (D1) chez 25 (23,6%) patients, tandis qu'il était étendu au tronc cœliaque et retropancréatique (D2) chez 81 (76,4%) patients.
Le stade ganglionnaire était classé selon la 7ème édition du manuel AJCC.
Le ratio ganglionnaire (RG) a été calculé de la façon suivante : nombre de ganglion N+/nombre de ganglions retrouvés.

Résultats


Le nombre médian de ganglion retrouvés était de 8 (3,5 après D1 vs. 8 après D2, p = 0,022). Cinquante cinq (51.9%) patients étaient N+ (19 N2), la médiane RG = 0,32 (0.08-1).
Le statut N+ péjorait le pronostic (survie médiane 15,1 vs. 48,9 mois si N0, p<0,0001), mais les patients N1 et N2 avaient une survie similaire (14,3 vs. 15,1 mois).Ni le nombre de N+ (1-3 vs. ≥4) ni l'étendue du curage (D1 vs. D2) impactait le pronostic. Le RG classait correctement les patients N+ ; la médiane de survie était de 25,6 mois si le RG£0.15 vs. 13.5 si RG>0.15 (analyse multivariée p = 0,009) ; La survie sans récidive était de 17,5 vs. 6,8 mois (p<0,0001). L'impact du RG était indépendant de l'étendue du curage.

Discussion

Conclusion

Le statut ganglionnaire est un facteur pronostique majeur après résection d'un CVB. Parmi les N+, le RG = 0,15 plus que la localisation des N+ ou le nombre doit être utilisé comme facteur pronostique pour stratifier les patients.