JFHOD

P.475 - Impact pronostique du délai entre le diagnostic et la chirurgie des adénocarcinomes du pancréas opérés à visée curative

S. Deguelte, L. Teuma, T. Piardi, J.M. Regimbeau, P. Pessaux, V. De Blasi, G. Schmitt, R. Kianmanesh, O. Bouché

Introduction

            Le traitement curatif de référence de l’adénocarcinome du pancréas (ADKP) associe son exérèse complète à un traitement adjuvant. Cette prise en charge n’est réalisée que dans un nombre limité de cas du fait de l’extension tumorale au moment de la chirurgie. Tout laisse à penser que l’ADKP a une croissance rapide. Des études sont donc nécessaires pour évaluer les conséquences des délais de prise en charge sur ces malades. Le but de cette étude est d’évaluer l’impact pronostic du délai entre le diagnostic d’un ADKP et la chirurgie (DDC) sur les e données de survie.

Patients et Methodes

Cette étude rétrospective multicentrique a inclus tous les patients opérés à visée curative d’un ADKP entre 2004 à 2014 dans 4 centres français remplissant les critères d’inclusion. N’ont pas été inclus les patients dont (i) les données concernant les délais de prise en charge n’étaient pas disponibles, (ii) les tumeurs border line ou localement évolués qui ont été opérés après un traitement néoadjuvant. Le temps jusqu’à progression a été défini comme étant l’intervalle entre le diagnostic et la progression locale, régionale, métastatique ou le décès quelque en soit la cause. La survie sans maladie (SSM) a été définit comme étant le temps entre la chirurgie et la récidive ou le décès quelque en soit la cause et la survie globale (SG) le temps entre la chirurgie et le décès quelque en soit la cause.

Résultats

Parmi les 202 malades inclus dans l’étude, 27 (13%) avaient une maladie jugée non résécable lors de l’exploration chirurgicale. Les mortalités postopératoires à 30 et 90 jours étaient respectivement de 4,45% et 9,9%. Le DDC médian était de 34,5 jours (mini = 3 ; max= 201 jours). Le suivi médian de la cohorte était de 19,6 (±25.25) mois.  À la fin du suivi 143 (70,8%) patients étaient décédés et 162 (80.2%) avaient une maladie évolutive. En analyse de survie le sexe (HR=0,35), le DDC (HR=1,01), et le nombre de ganglions réséqués (HR=1,03) étaient significativement associés au temps jusqu’à progression ; le sexe (HR=0,38), le DDC (HR=1,01), et le nombre de ganglions réséqués (HR=1,06) étaient significativement associés à le SSM; le sexe (HR=0,35), le DDC (HR=1,01), et le nombre de ganglions réséqués (HR=1,06) étaient significativement associés à la SG

Discussion

Cette étude retrouve un effet pronostic inattendu du délai de prise en charge sur les données de survie, qui sont plus longues en cas de délai de prise en charge plus long.

Conclusion

Ces résultats pourraient être expliqués par la sélection des bons candidats à la chirurgie : la population d’ADKP rapidement évolutif progressif pendant le délai compris entre le diagnostic et la chirurgie n’étant pas opéré. Ces résultats sont un argument supplémentaire pour la réalisation d’un traitement néoadjuvant en cas d’ADKP.

Remerciements