JFHOD

CO.65 - Inclusion des patients âgés atteints de cancer colorectal dans les essais cliniques : l’étude de cohorte SAGE

F. Canoui-Poitrine, A. Lièvre, F. Dayde, D. Lopez-Trabada-Ataz, I. Baumgaertner, O. Dubreuil, F. Brunetti, R. Coriat, K. Maley, O. Colussi, C. Tournigand, T. Aparicio, E. Paillaud, S. Bastuji-Garin

Introduction

 Soixante pourcent des nouveaux diagnostics de cancer colorectal concerne des patients de 70 ans ou plus, et 70% des décès surviennent chez des patients de 70 ans ou plus. Les progrès thérapeutiques de la prise en charge du cancer passent en grande partie par les essais cliniques. Cependant, les patients inclus dans les essais sont préférentiellement jeunes, sans comorbidités ni altération de l’état général. La sous-représentation des patients âgés dans les essais cliniques entraîne un déficit de connaissances  en terme de balance bénéfice/risque dans cette population et des difficultés à transférer l’innovation thérapeutique aux patients âgés atteints de cancer.  La majorité des études antérieures portaient essentiellement sur  des registres d’essais et n’analysaient que les critères d’éligibilité pour expliquer la sous-représentation des patients âgés.  Nos objectifs étaient,  d’une part de déterminer les proportions de patients âgés atteints de cancer colorectal, éligibles à au moins un essai clinique, invités à participer et enfin inclus  et d’autre part d’identifier les facteurs associés à chaque étape.

Patients et Methodes

L’étude SAGE (Sujets AGés dans les Essais Cliniques) était une étude de cohorte prospective multicentrique. L'ensemble des patients âgés de 65 ans ou plus, atteints d'un cancer colorectal et pris en charge dans un des centres participants ont été inclus. Les critères de jugement étaient : la disponibilité d’au moins un essai clinique correspondant au stade et la localisation de la tumeur pour un patient donné, l’éligibilité du patient, son invitation et enfin son inclusion. Les facteurs associés à l’invitation à participer à un essai ont été analysé par un modèle logistique multi-niveau avec le patient au niveau 1 et le centre au niveau 2.

Résultats

577 patients (âge moyen: 75.6 ans +/-7; 56% d’hommes; 74% de tumeurs coliques; 40.9% avec métastases) ont été inclus dans les 7 centres participants. Trente-sept essais étaient ouverts (promotion académique : 62.2% ; phaseI/II : 59.5%; chimiothérapie: 75.7% ; un essai dédié aux 75 ans ou plus). Globalement, 12.3% des patients ont été inclus dans un essai.Sur les 577 patients inclus, 18 % n’avaient pas d’essai disponible pour leur stade ou localisation au moment de leur pris en charge; sur les 474 patients restants, 73% n’étaient pas éligibles; sur les 127 patients restants, 34% n’étaient pas invités; sur les 71 patients restants, 19% ont refusé l’inclusion. L’âge supérieur à 80 ans était significativement associé à une moindre éligibilité que les 3 autres classes d’âges (p 80ans vs 65-69 ans=0.003; p 80ans vs 70-74ans<0.001;p 80ans vs 75-79ans=0.051), et une moindre invitation (p 80ans vs 65-69ans<0.001; p 80ans vs 70-74ans=0.001;p 80ans vs 75-79ans=0.048)).En revanche, parmi les patients invités , l’âge n’était pas associé à plus de refus de participer. Chez les patients éligibles, les raisons de non-invitation rapportées par les investigateurs étaient le plus souvent des comorbidités ou une altération du statut fonctionnel (32%) ou des difficultés concernant l’organisation de l’essai dans le centre (14%), la décision de l’investigateur concernant le traitement expérimental (11%) ou le manque de temps (11%).

En analyse multivariée, les facteurs associés à l’invitation étaient l’âge jeune, un bon état général et l’absence de dénutrition (Tableau). Les raisons de refus de la part des patients étaient principalement la crainte des toxicités (17%), le doute concernant l’efficacité du traitement (17%) et les contraintes liées au protocole (13%).

Discussion

Conclusion

Conclusion: L’inclusion des patients âgés de 65 ans ou plus, atteints de cancer colorectal décroit fortement après 80 ans. La majorité des non-inclus le sont du fait de leur non-éligibilité. Néanmoins, plus d’un-tiers des patients éligibles ne sont pas invités à participer. L’âge était un facteur indépendamment associé à une moindre éligibilité et invitation. Seul un essai sur 37 était dédié aux patients âgés. Ces résultats suggèrent la nécessité d’augmenter le nombre d’essais dédiés et d’essais pragmatiques proches de la « vie réelle » et de la pratique courante.

Remerciements

Financement: PHRC-IR 2011 et CRC 2016