JFHOD

P0 - Influence du stress acide et biliaire sur l'expression de p63 dans des lignées épidermoïdes oesophagiennes

Roman Sabine, Hautefeuille A, Thepot A, Scoazec Jean-Yves, Mion François, Hainaut P
Rationnel

La métaplasie de Barrett est associée à une exposition acide et biliaire plus importante qu’en cas de reflux gastro-oesophagien non compliqué (1). P63 est une protéine de la famille de p53 impliquée dans le développement de la muqueuse épidermoïde. Sa présence au niveau de l’œsophage normal mais pas dans la métaplasie de Barrett suggère que la perte de p63 pourrait être une étape précoce du développement de cette métaplasie. Le but de notre travail est d’étudier le rôle de l’exposition acide et biliaire sur l’expression de p63.

Matériels et Méthodes

Deux lignées cellulaires de carcinome épidermoïde de l’œsophage surexprimant p63 (TE-1 et TE-13) ont été exposées à un stress acide (pH 5) et/ou biliaire (acide déoxycholique (DCA) 200 µM, acide chénodéoxycholique (CDCA) 200 µM ou acide taurochénodéoxycholique (TCDCA) 200 µM) pendant 5, 10, 20, 40 ou 80 minutes. L'expression de p63 a été étudiée par Western Blot et RT-PCR dès la fin de l'exposition au stress acide et biliaire. L'actine a été utilisée comme protéine et gène de référence.

Résultats

Lorsque ces lignées cellulaires sont traitées avec du DCA à pH 5, l’expression de la protéine p63 est diminuée dès la 5ème minute de traitement et disparait après 20 minutes. Par contre, l’expression des ARN messagers de p63 n’est pas modifiée quelle que soit la durée d'exposition au stress acide et biliaire. L'expression de l'actine reste constante en western blot et en RT-PCR pendant toute la durée du traitement. Si ces lignées cellulaires sont exposées au DCA seul ou à de l’acide seul, l’expression de la protéine et des ARN p63 n'est pas modifiée. Les mêmes résultats sont obtenus avec le CDCA alors que le traitement avec le TCDCA en milieu acide ou neutre ne modifie pas l’expression de la protéine ou des ARN p63. Ces observations sont comparables dans les 2 lignées cellulaires.

Conclusion

L’exposition brève de lignées épidermoïdes oesophagiennes à un acide biliaire primaire ou secondaire non conjugué entraîne une perte d’expression de p63 en présence d'acide. Cet effet synergique bile-acide survenant de façon très précoce est apparemment lié à un phénomène post traductionnel. Le rôle potentiel de la perte d'expression de p63 induite par un stress acide et biliaire comme étape précoce de la métaplasie de Barrett devra être confirmé sur un modèle de culture organotypique d'oesophage humain et in vivo sur des modèles expérimentaux de reflux acide et biliaire.