JFHOD

P0 - Intérêt des dosages des métabolites actifs de l'azathioprine dans la maladie de Crohn chez l'enfant

Dabadie Alain, Cagnard B, Tosoni-Verlingue D, Tribut O, Bentue-Ferrer D, Bridoux-Henno L
Introduction

L’objectif de ce travail était d’évaluer l’intérêt du dosage de la 6 Thioguanine (6 TGN), métabolite actif de l’Azathioprine (AZA), pour améliorer l’efficacité du traitement dans la maladie de Crohn (MC) chez l'enfant.

Patients et Méthodes

Trente enfants (18 F, 12 G) âgés de 13,2 +/- 3,4 ans ont été inclus. L’indication de l’AZA était : une corticodépendance (13 fois), une corticorésistance (3 fois), des lésions ano-périnéales (4 fois), simultanément à une corticothérapie précoce (10 fois).
L’activité de la MC était évaluée par le score de Harvey Bradshaw : > 5, forme active (A), < 5, rémission (R). L’objectif de taux d’efficacité « théorique » de 6TGN (TET) était de 235 pmol/8.10 8 RBCs.
Le premier dosage a été pratiqué 10 +/- 7 mois après le début du traitement. Cent cinquante deux mesures ont été effectuées pendant le suivi de 15,8 +/- 8 mois.

Résultats

Les 6TGN étaient plus élevés chez les patients R (114 dosages), que les patients A (38 dosages) : m = 344 +/- 196 vs 284 +/- 116 pmol/8.108 RBCs (NS, p = 0,06. T test), avec des 6TGN > TET dans 70% des R, et 45% des A (p < 0,01. Chi2). Les posologies moyennes d’AZA étaient de 2,8 +/- 0,7 mg/Kg/j chez les patients R vs 2,6 +/- 0,7 mg/Kg/j chez les patients A (NS).

Au cours du suivi 21 enfants (13A, 8R) avaient un dosage des 6 TGN < TET. La posologie a été progressivement augmentée passant de 2,5 +/- 0,7 mg/Kg/j à 3,2 +/- 0,8 mg/Kg/j permettant une augmentation des 6TGN de 189 +/- 51 à 348 +/- 157 pmol/8.108 RBCs (p<0.0001, t test). Parmi les 13 formes actives, 9 sont passés en rémission sans recours à de nouveaux traitements.

Conclusion

Le dosage des 6TGN permet d’adapter les posologies d’AZA dans la maladie de Crohn de l'enfant et permet ainsi d’obtenir une rémission avant de recourir à d’autres thérapeutiques.