JFHOD

CO107 - Intérêt du dosage de la calprotectine fécale pour le diagnostic de la récidive endoscopique post-opératoire de la maladie de Crohn chez des patients asymptomatiques

Boschetti Gilles, Laidet Marc Harid, Moussata Driffa, Stefanescu Carmen, Roblin Xavier, Phelip Gildas, Cotte Eddy, Passot Guillaume, François Yves, Drai Jocelyne, Del Tedesco Emilie, Bouhnik Yoram, Flourié Bernard, Nancey Stéphane

Introduction

Au cours de la maladie de Crohn (MC), la calprotectine fécale (fCal) est utilisée comme un marqueur de l'inflammation intestinale fortement associé à la sévérité des lésions endoscopiques.. L'intérêt de son dosage en cas de lésions minimes, notamment en situation post-opératoire, n'est pas établi. Le but de cette étude était d'analyser les relations entre les concentrations de fCal et de CRP ultrasensible (CRPus) et la sévérité des lésions endoscopiques post-opératoires chez des patients asymptomatiques atteints de MC (Score de Harvey-Bradshaw 3).

Patients et Méthodes

Tous les patients asymptomatiques bénéficiant d'une iléo-coloscopie de surveillance dans les 18 mois suivant une résection iléo-colique pour MC ont été consécutivement inclus. Dans le même temps, des prélèvements de sang et de selles ont été réalisés pour la mesure de la fCal et de la CRPus et la récidive endoscopique post-opératoire a été évaluée selon le score de Rutgeerts.

Résultats

86 patients ont été inclus dans cette cohorte prospective multicentrique observationnelle. Les concentrations de fCal étaient significativement plus élevées chez les patients en récidive endoscopique post-opératoire comparativement à ceux qui restaient en rémission endoscopique (moy ± ESM : 473 ± 78 μg/g vs 115 ± 18 μg/g ; p<0,0001). L'aire sous la courbe ROC pour discriminer les patients en rémission endoscopique de ceux en récidive, était de 0,86 pour la fCal contre 0,70 pour la CRPus. Au seuil de 100 µg/g, la sensibilité, la spécificité, la valeur prédictive négative, la valeur prédictive positive et la performance globale du dosage de la fCal à distinguer les patients en récidive endoscopique post-opératoire de ceux en rémission endoscopique était de 95 %, 54%, 69%, 93% et 77%, respectivement.

Conclusion

Le dosage de la fCal est un outil prometteur pour le suivi des patients après résection iléo-colique pour MC. Compte tenu de sa très forte valeur prédictive négative, une mesure de fCal inférieure au seuil de 100 µg/g de selles permet d'éviter une iléo-coloscopie systématique chez 30% des patients de cette population.