JFHOD

CO0 - Intérêt du mycophénolate mofetil chez les patients transplantés hépatiques avec fonction rénale altérée : étude multicentrique, randomisée

Pageaux GP, Vercambre L, Rostaing L, Duvoux C, Calmus Y, Vanlemmens C, Botta D, Bernard PH, Assenat E, Bismuth M, Larrey Dominique
Introduction

La dysfonction rénale chronique est un problème majeur après transplantation hépatique (TH) qui a un impact sur la morbidité et la mortalité à long terme. Les inhibiteurs de la calcineurine (IC) utilisés dans tous les protocoles immunosuppresseurs, en sont l'une des causes principales. Le but de cette étude était d'introduire le MMF chez les patients transplantés hépatiques ayant une fonction rénale altérée afin de diminuer les posologies d'IC sans risque accru de rejet.

 

Patients et Méthodes

Il s'agit d'une étude prospective multicentrique dans laquelle ont été inclus des patients transplantés depuis plus d'un an, avec dysfonction rénale chronique définie par créatinine sérique à ≥ 140 µmol/l sur 2 dosages à trois mois d'intervalle et biopsie hépatique de moins de 6 mois, ne montrant pas de signe de rejet. La dysfonction rénale était attribuée aux IC en l'absence d'hématurie, de protéinurie ≤ à 1g/24 h, de sténose des artères rénales et d'obstacle sur les voies urinaires. Les patients étaient randomisés en 2 groupes : Groupe I : introduction du MMF (2 à 3 g/j) et baisse d'au moins 50 % de la posologie des IC ; groupe II : pas de MMF et baisse ≤ à 25 % de la posologie des IC.

 

Résultats

Cinquante six patients ont été inclus dans l'étude et nous présentons les résultats à 1 an de 43 patients, 22 dans le groupe I et 21 dans le groupe II. Les deux groupes étaient comparables en terme de sexe, âge, indication de la TH, délai d'inclusion par rapport à la date de la TH, posologie initiale d'IC, créatinine sérique et clearance de la créatine initiale. Dans le groupe I, les posologies moyennes de ciclosporine et de tacrolimus étaient respectivement de 163,3 mg et 4,4 mg à J0 et 57,5 mg et 2 mg à M12. Dans le groupe II, les posologies moyennes de ciclosporine et de tacrolimus étaient respectivement de 165,8 mg et 3,2 mg à J0 et 147,8 mg et 2,8 mg à M12. La créatinine sérique moyenne et la clearance de la créatinine moyenne étaient respectivement de 174,6 µmol/l et 41,7 ml/mn à J0 et 145 µmol/l et 50,2 ml/mn à M12 dans le groupe I. Elles étaient de 179,4 µmol/l et 42,1 ml/mn à J0 et 177,4 µmol/l et 42,5 ml/mn à M12 dans le groupe II (p = 0,004 pour delta créatinine et 0,006 pour delta clearance). Il n'a pas été observé d'épisode de rejet dans le groupe I. Il n'y avait pas de différence significative entre les deux groupes concernant les effets secondaires.

 

Conclusion

Dans cette étude prospective multicentrique randomisée, la baisse d'au moins 50 % de la posologie des IC, couplée à l'introduction de MMF permet d'améliorer la fonction rénale des patients transplantés hépatiques de façon significative sans épisode de rejet et sans effet secondaire significatif.