JFHOD

CO.19 - Intérêt du temps de transit des marqueurs dans la sélection des patients adressés pour manométrie colique ?

C. Desprez, C. Melchior, V. Bridoux, A.M. Leroi, G. Gourcerol

Introduction

La manométrie colique permet de poser le diagnostic d’inertie colique dans le contexte de constipation chronique réfractaire et donc l’indication à une colectomie totale avec anastomose iléo-rectale. Cet examen reste cependant restreint aux centres tertiaires, ce qui peut limiter son usage, avec un risque non négligeable de perforation au cours du positionnement sous coloscopie totale. Le temps de transit des marqueurs (TTM) reste un examen simple et reproductible pouvant aider dans la sélection des patients adressés pour manométrie colique.

Matériels et méthodes

Cette étude a porté sur des patients ayant bénéficié d’une manométrie colique de 24 heures (n=126 ; âge moyen de 41 ans ; 84% de femmes) dans notre centre entre 2002 et 2017. Tous les patients inclus avaient une histoire ancienne de constipation chronique réfractaire au traitement médical, sans antécédent chirurgical digestif. Le TTM a été mesuré avant la manométrie colique par réalisation d’une radiographie d’abdomen sans préparation prise après six jours consécutifs d’ingestion de dix marqueurs radio-opaques en l’absence de tout traitement laxatif. Chaque manométrie colique a été réalisée pendant 24 heures avec une sonde de 12 cathéters selon les recommandations de l’ANSM et de l’ENSM (1). Quatre critères ont été utilisés pour le diagnostic d’inertie colique : 1/ absence de contractions propagées de haute amplitude (HAPC) définies comme des contractions de plus de 50 mmHg durant plus de dix secondes et propagées sur au moins trois sites d’enregistrement ; 2/ absence d’HAPC induites par Bisacodyl ; 3/ absence de réponse colique induite par le repas ; et 4/ un index de motilité diminué. 

Résultats

Le TTM moyen était de 116.6 h pour les patients ne présentant aucun critère d’inertie colique, 107.2 h pour les patients présentant 1 critère, 115.1 h pour 2 critères, 121.3 h pour 3 critères et 136.8 h pour 4 critères (p=0.53). La durée de TTM était corrélée à un âge plus élevé (R=0.038). Les analyses individuelles ont montré qu’aucun critère seul n’était prédictif d'un allongement du TTM. Aucun des patients ayant les 4 critères d’inertie colique n’avait un TTM inférieur à 100 heures. Un TTM inférieur à 100 heures peut donc être considéré comme prédictif de l’absence d’inertie colique (Se=1 ; Sp=0,28 ; VPN=1 ; VPP=0.05). 

Discussion

Conclusion

Un TTM inférieur à 100 h permet d’éliminer le diagnostic d’inertie colique avec une sensibilité de 100%. Cet examen permet donc de mieux sélectionner les patients candidats à une manométrie du colon dans le cadre de leur constipation. 

Remerciements