JFHOD

C.057 - La barrière épithéliale intestinale des patients ayant un spina-bifida est altérée

C. Brochard, G. Bouguen, R. Olivier, T. Durand, A. Ropert, L. Quénéhervé, L. Siproudhis, M. Neunlist

Introduction

Le Spina Bifida (SB) est une affection congénitale rare qui altère fréquemment la continence fécale et la défécation. Plusieurs stratégies thérapeutiques ont été proposées mais l'évaluation de leur impact fait défaut. Nos objectifs étaient de mieux caractériser les troubles anorectaux des patients atteints de SB et d'acquérir de nouvelles connaissances sur leur barrière épithéliale intestinale. 

Patients et Methodes

Des patients adultes atteints de SB consultant au "Centre de Référence Spina Bifida-Dysraphismes " en France et des volontaires sains (VS) ont été inclus prospectivement et consécutivement. Ils ont eu un questionnaire standardisé avec des scores symptomatiques, une évaluation clinique, une manométrie anorectale avec un barostat rectal, une coloscopie avec des biopsies et un recueil de selles. La compliance rectale et le tonus rectal ont été calculés. Les perméabilités para- et transcellulaires ont été évaluées dans des biopsies coliques montées dans des chambres de Ussing. La morphologie de l'épithélium a été étudiée à l'aide d'une évaluation morphologique standard d'histologie à l'hématoxyline et à l'éosine (HES) et de lames colorées au rouge Sirius, ainsi qu'à l'aide de la tomographie par cohérence optique plein champ (FFOCT). L'expression des protéines des jonctions serrées a été analysée par Western blot et par des études immunohistochimiques. L'expression des marqueurs inflammatoires, TGFb1 et GDNF, a été analysée par une réaction en chaîne par polymérase quantitative. La concentration d'acides gras à chaîne courte a été analysée dans les selles par chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse.

Résultats

Les données de 36 adultes atteints de SB (âge : 38,8 [34,1-47,2], sexe : 19 femmes (52,8%) ont été comparées à celles de 16 VS (âge : 39,0 [31,0-46,5] sexe : 9 femmes (56,3%)). Parmi les patients atteints de SB, 24/36 (66,7 %) souffraient de constipation et 12/36 (33,3 %) d’une dysfonction colique sévère. La compliance rectale et le tonus rectal étaient significativement plus faibles chez les patients atteints de SB (p= 0,0106 et p= 0,0015, respectivement) en comparaison avec les VS. La perméabilité paracellulaire ex vivo était significativement augmentée chez les patients atteints de SB (p=0,0008) et inversement corrélée à la compliance rectale (r= -0,563, p=0,0022). Les expressions des protéines clés de la jonction serrée et des marqueurs inflammatoires étaient comparables entre les SB et les VS, à l'exception d'une augmentation de l'expression de la Claudine-1 (p=0,04) chez les SB par rapport aux VS. L'expression muqueuse du collagène était significativement plus faible chez les patients atteints de SB (p= 0,0003). Les expressions des ARNm du TGFb1 et du GDNF étaient significativement plus élevées chez les patients atteints de SB (p= 0,0176 et p= 0,0076). Les niveaux d'expression de l'acétate, du propionate et du butyrate dans les échantillons fécaux étaient significativement réduits de 33, 54 et 53 % chez les patients atteints de SB par rapport aux VS (p= 0,036, p= 0,01, p= 0,02, respectivement).

Discussion

Conclusion

Les fonctions anorectales et épithéliales sont altérées chez les patients atteints de SB. Les altérations de ces deux fonctions clés sont interdépendantes et pourraient représenter de nouvelles cibles thérapeutiques, en particulier en utilisant des approches dérivées du microbiote. 

 

Remerciements

AO Corect CHU Rennes, Bourse Neurosphynx